Comment l’espagnol va changer votre vie… en mieux ?

lever de soleil espagnol

 

Cet article a été réalisé dans le cadre de l’événement « Des blogs et des langues », sur le thème « Est-ce vraiment important d’apprendre une langue en 2017 ? ». Vous pouvez retrouver les articles des autres blogueurs sur Fast n’ Fluent. Pour ma part, vous connaissez ma réponse à cette question : ¡Claro que sí! Et si je pense que parler espagnol aujourd’hui est important, c’est parce que cela peut avoir des conséquences considérables sur votre avenir…

L’espagnol peut changer votre vie. J’en suis persuadé. Évidemment, si un prof l’affirme, c’est tout de suite un peu moins convaincant. On pense qu’il défend sa discipline, qu’il essaye de rassurer ses élèves qu’ils ont fait le bon choix… Ou, pire, de se rassurer lui-même d’avoir fait le bon choix, malgré les attaques de boulettes en papier répétitives des 4e2 le lundi matin… !

Mais non, aucune arrière-pensée pour ma part. Je veux simplement vous expliquer comment l’espagnol pourrait changer votre vie. Il a changé la mienne, il peut en faire de même pour la vôtre. Prendre conscience du changement profond que signifie parler espagnol aujourd’hui peut vous aider à garder la motivation sur le long terme. Je l’affirme et je le répète : l’espagnol peut changer votre vie. Démonstration en 5 points.

 

1 – Enrichissez votre personnalité

Différentes recherches ont été effectuées sur le changement de personnalité des personnes parlant plusieurs langues. Leur comportement serait différent selon la langue qu’elles utilisent. En tant que polyglotte, je sais que l’on se sent différents selon la langue que l’on utilise. Ce n’est pas qu’une impression, des études scientifiques l’ont prouvé.

Nairan Ramirez-Esparza, professeur de psychologie sociale à l’Université du Connecticut aux États-Unis, a mené des recherches sur le sujet en 2006. Des tests ont été réalisés sur des personnes parlant anglais et espagnol. On leur a demandé de se décrire dans les deux langues. En anglais, elles parlent davantage de ce qu’elles ont accompli, de leurs études ou de leurs activités quotidiennes. En espagnol, elles font davantage allusion à leur famille, à leurs amis ou leurs loisirs. La raison ? Le modèle social américain est davantage individualiste et privilégie l’affirmation de soi. À l’inverse de la culture hispanique qui donnerait plus d’importance à l’esprit collectif.

La langue ne peut pas être séparée de sa culture de référence. Elle influence en partie votre personnalité. Apprenez l’espagnol et développez certains aspects de la vôtre présents dans la culture hispanique. Je le confirme, depuis que je parle espagnol, je suis différent… en mieux ! 😉 (enfin, j’espère… !)

 

2 – Prenez soin de votre cerveau

Le va-et-vient entre l’espagnol et votre langue maternelle est une sorte d’entraînement pour votre cerveau. Tout comme le sport apporte des bénéfices physiques pour votre corps, contrôler mentalement deux langues permet de développer cognitivement votre cerveau.

Cette souplesse mentale est également très payante, surtout à un âge avancé. En effet, les troubles cognitifs spécifiques du vieillissement apparaissent plus tardivement chez les personnes bilingues. Il en va de même pour les désordres dégénératifs liés à l’âge, comme les démences ou la maladie d’Alzheimer. Selon une recherche datant de 2015, « Two languages, two minds », parue dans Psychological Science, parler plusieurs langues pourrait les retarder de cinq années !

 

3 – Voyez le monde différement !

Oui, rien que ça ! Et une fois de plus… je confirme !

Connaissez-vous Ella Frances Sanders ? Elle est l’auteure du célèbre « Lost in Translation ». Dans cette BD, l’écrivaine et illustratrice a représenté en images les mots impossibles à traduire directement en anglais. Pour exemple, voici le mot tsundoku, qui désigne le fait d’acheter un livre sans le lire. Vous savez, ces livres que l’on pose directement sur notre étagère, en se disant je le lirai plus tard… Les Japonais ont un mot pour les décrire ! Et il n’en existe pas en espagnol, en français ni en anglais.

Ce n’est qu’une anecdote, mais elle permet de vous montrer que la langue que nous parlons définit bien notre vision du Monde. La culture qu’elle transmet y participe, comme je l’ai dit. Mais la structure même de la langue y participe également. D’où la tendance des bilingues à se jean-claude-vandamiser, ou à utiliser des mots de l’autre langue pour mieux définir ce qu’ils veulent dirent dans leur langue maternelle.

Selon l’étude « Two languages, two minds » citée précédemment, parler une autre langue ousse également à éliminer des préjugés enracinés dans notre langue maternelle. On s’éloigne ainsi d’une dimension affective, trompeuse et négative de certains mots mots et concepts. Parler espagnol permettrait donc de voir le monde sous un meilleur jour !

 

4 – Voyager autrement : plus près de l’authentique

Partir en voyage dans un pays hispanophone en parlant espagnol… Comment vous dire… C’est un peu comme l’impression d’être constamment en première classe, peu importe les conditions matérielles du séjour !

L’espagnol est la langue officielle d’une vingtaine de pays dans le monde. Le choix de la destination est donc assez ample ! Vous pourrez bien sûr vous rendre en Espagne, le deuxième pays le plus visité dans le monde. La liste des points d’intérêt y est juste impressionnante… ! Venez me rendre visite à Barcelone, découvrez l’Andalousie ou passez par Madrid, vous ne serez pas déçus.

Si vous vous rendez de l’autre côté de l’Atlantique, l’Amérique s’offre à vous ! Vestiges mayas, incas ou aztèques, la folie urbaine de Mexico, le cachet de Cuba… La liste des choses à voir est également très longue !

Parler espagnol change la manière de voyager dans ces pays. Vous avez un accès direct à leur culture, à leurs habitants, à leurs coutumes. Il s’agit d’un atout incontestable pour voyager. Bien communiquer vous permettra d’échanger et de partager des moments précieux et authentiques avec des locaux. Vous ne vivrez pas le même voyage, il sera plus intense.

 

5 – 350 millions de chance en plus de… rencontrer l’amour !

Et oui… j’ai osé ! Je sors du lourd : l’argument sentimental ! Encore plus efficace que le site de rencontre… la langue espagnole !!

Plus sérieusement, nous parlions de voyage et de découverte de l’autre. Quoi de mieux que de découvrir son âme-sœur dans sa langue maternelle, différente de la nôtre ? De rentrer au plus intime de la culture hispanophone ?
Quel changement plus beau que celui de rencontrer sa moitié… dans une autre langue ?

Les couples mixtes, qui connaissent des différences d’origine, de culture et de langue, voient leur relation considérablement enrichie. Ils ont d’ailleurs tendance à recréer un langage unique à l’intérieur de leur couple, dans un espace intime et privilégié. Alors… pourquoi vous en priver ?! Mettez-vous rapidement à l’espagnol ! 😉

 

J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur ce sujet. Après avoir lu cet article, pensez-vous que l’espagnol puisse vraiment changer votre vie ? L’a-t-il déjà fait ? Comment ?

J’attends avec impatience vos commentaire

Share Button

8 Comments

  1. Je suis tout a fait d’accord. Je continue a apprendre meme si je ne mémorise pas autant que je souhaiterais.

  2. Thierry DELATTRE dit :

    Bonjour,
    L’espagne a déjà changé ma vie, après y avoir passé de nombreux été en famille, et mode “touriste de base” (j entend par là que nous n’avons eu que très peux de contacts avec de vrai espagnol). Nous avons donc sauté le pas et acheté une petite maison a Tordera (en Catalogne). Cela fait 18mois que nous sommes propriétaires, et cjaque retour a Paris est un déchirement. Aujourd’hui, il me semble plus que nécessaire d apprendre la langue de ce second pays d adoption..je n ai jamais appris l espagnol et je me demande si il est préférable que je me mette au castillan ou si je me plonge directement dans la catalan…Votre avis m intéresse ! Hormi cela j avoue que l apprentissage d une langue me fait peur, je plutôt un homme de terrain qu un homme de livre et perd tres vite la motivation, si la methode est ennuyeuse. L idéal serai certainement d avoir une coach dans une assos et ou un groupe de débutant qui souhaite apprendre comme moi. Pour l instant, je n ai pas trouvé mon bonheur sur Rueil.
    En tout cas, j ai lu votre livret avec attention qui donne plein de bon conseil. Et je pense m acheter une methode assimil, en espérant quelle me permette d acquérir les bases nécessaires pour aller plus loin avec d autre moyen.
    Bien cordialement

  3. Bonjour Karim,

    L’ensemble des raisons que tu listes ici est interchangeable pour n’importe quelle langue. Quelle qu’elle soit, la connaissance d’une langue nous enrichit tout au long de notre vie, ça ne fait aucun doute. En revanche, tu ne nous parles pas vraiment de ce qui fait selon toi son unicité, son charme si singulier, que d’autres langues n’auraient peut-être pas. C’est le critère subjectif du jugement qui entre en ligne de compte ici.

    Pour moi l’espagnol est une poésie, un chant d’un lyrisme incomparable et pluriel qui s’étend des deux côtés de l’Atlantique. L’espagnol te fait vibrer rien qu’au fait d’entendre une radio dans les bouchons de la tentaculaire Mexico ou en relisant une page d’une oeuvre de Gabriel García Márquez. Il n’y a rien à faire, ça te transcende et te transporte dans un autre monde, celui de la joyeuse barque de l’hispanophonie. L’espagnol c’est ce soleil, qu’il brille dans le ciel ou que tu le retrouves au détour d’une rencontre. Ce sourire de l’hispanophone natif, cet oeil vif, interrogateur et curieux sur le monde et sur toi. Cette intensité dans la relation, l’exubérance dans l’expression des émotions que peut véhiculer cette langue. Dès lors, parler l’espagnol procure un plaisir devenant de plus en plus total à mesure qu’il dure dans le temps.

    Ne pas connaître l’espagnol aujourd’hui, c’est se priver d’une culture majeure et magistrale, qui a fécondée le monde d’hier et n’a pas encore fini d’étonner, d’impressionner par sa force créatrice le monde d’aujourd’hui et celui demain.

    D’un mot, vive l’espagnol !

    Bonne continuation sur ton blog ! ;).

  4. Vive l’espagnol !
    J’adore cette langue, sa musique, son vocabulaire si riche et si subtil !
    Bonne fin de semaine, Karim !
    Un abrazo muy fuerte !

  5. Pastré Marie- Josèphe dit :

    Cher Karim ,tes 5 points sont formidables . Apprendre une langue ouvre bien sûr l’esprit ,aiguise la curiosité ,fait rencontrer des gens sympathiques avec lesquels on a des rapports cordiaux et directs ,J’ai tout un “réseau “d’écrivains qui va de Victor del Arbol ,Graziella Moreno ,Antonio Garrido ,Josep Camps et bien d’autres jusqu’au charmant poète qui n’est pas encore publié et qui m’a confié ,sans avoir peur ses poèmes à traduire .
    Merci de dire que cela” pousse”les troubles dégénératifs de la vieillesse ,vu mon âge je suis rassurée prête à faire le maximum pour travailler cette langue!!!
    Pour l’amour :52 ans de mariage avec le même ,si on cherche bien il a un peu des origines espagnoles!!
    Je ne vois que des faits favorables pour apprendre cette belle langue . Et puis tous les mercredis ,c’est presque Noël ,avec tes cours tes articles ,les chansons .
    Je suis motivée ,je continue .J’aurai peut-être bien quelques voyages en vue !!
    Merci Karim ,un abrazo muy fuerte .

  6. Salut Karim !
    Pour parler su 2 – soigner votre cerveau, je suis tout à fait d’accord ! Ayant été en arrêt maladie pendant assez longtemps, j’ai continué à m’améliorer ou à apprendre diverses langues. Et je me dis que c’est une façon de faire travailler le cerveau.
    Je fais d’autres activités qui sont moins “cérébrales” et je me dis que bosser mes langues me permet d’avoir toujours un cerveau actif. En effet, quand je trouverai du travail, mon cerveau sera moins fatigué, il aura quand même travaillé pendant tout ce temps.
    Ça permet aussi de faire travailler sa mémoire. Je me crois “poisson rouge” et pourtant je retiens ce que j’apprends dans les langues lol.

    Pour ce qui est de “voyager autrement” oh que oui c’est important ! Quand je suis partie en Espagne, qu’est-ce que j’ai été contente de pouvoir m’exprimer en espagnol, et même comprendre ! C’est tellement plus agréable de connaître un peu la langue, plutôt que de partir dans un pays en restant sur notre langue maternelle et en essayant de se faire comprendre par des gestes ??! Alors oui, parler l’espagnol permet de voyager autrement !

    Pour rencontrer l’amour…. Euh… Lol….
    Ça dépend, je n’aurai pas trop confiance, si je ne comprends pas tout, si le voyage est court.. On n’a pas trop le temps de connaître la personne… Après les liens peuvent se créer tout doucement… Mais trouver l’amour “étranger” ça doit être super génial, un bon moyen d’apprendre rapidement la langue et de découvrir le pays, les coutumes, la nourriture, etc….

    Merci pour cet article Karim

    Un abrazo
    Hasta luego

  7. Louise Tremblay dit :

    Et comment ! Quand je suis en Espagne, j’ai l’impression de revivre. Je passe trois mois à Malaga depuis maintenant 4 ans, je prends toujours 8 semaines de cours et le reste du temps je visite l’Espagne. J’ai adopté ce pays et les gens me le rende bien. C’est un pays magnifique.

    Un abrazo fuerte Karim

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *