Les conseils et astuces de Nancy Berthier – directrice de l’UFR d’études ibériques (Paris-Sorbonne)

Entretien Nancy Berthier Espagnol pas à pas

 

J’ai eu le plaisir de réaliser cet entretien avec Nancy Berthier, directrice de l’UFR d’études ébériques et latinoaéricaines. Elle est également Professeure agrégée d’espagnol, ancienne élève de l’École Normale Supérieure et ancienne membre de la Casa de Velázquez.

J’ai eu la chance de suivre ses cours sur la Transition démocratique en Espagne quand je préparais mon agrégation… C’est donc plein d’émotion que j’ai réalisé cet entretien ! En voici le contenu.

 Pour voir la suite de la vidéo, cliquez ici.

Pour avoir accès au livre de Nancy Berthier, cliquez ci-dessous :

Comment avez-vous appris l’espagnol ?

J’ai appris l’espagnol au lycée, quand j’étais élève dans le secondaire. J’ai appris l’espagnol à travers un manuel qui s’appelait Por el mundo hispánico, un vieux manuel dans lequel on apprenait l’espagnol à partir de textes littéraires.

 

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées dans votre apprentissage et comment les avez-vous dépassées ?

Je n’ai pas rencontré de difficultés de compréhension comme peuvent les poser d’autres langues comme l’anglais ou l’allemand. En revanche, pour les textes littéraires, j’ai rencontré des difficultés grammaticales et de conjugaison, ou syntaxiques.

Pour les problèmes lexicaux, je conseille d’apprendre par cœur le vocabulaire. Et il faut aussi apprendre par cœur les conjugaisons et les règles de grammaire.

Par contre, le revers de la médaille de cet apprentissage principalement littéraire et écrit, c’est que j’avais beaucoup de mal à m’exprimer au quotidien les premières fois où je suis allée en Espagne… Mes camarades me disaient que je parlais comme dans une pièce de théâtre du XVIIe siècle !

 

Comment continuer à s’améliorer quand on parle déjà espagnol ?

Je conseille l’exercice de la traduction. Cela permet de mesurer la subtilité lexicale ou syntaxique. La traduction est un moyen d’apprendre la langue et de s’améliorer.

 

Comment apprendre l’espagnol sans vivre dans un pays hispanophone ?

Je conseille d’utiliser ce qui n’existait pas quand j’ai appris l’espagnol : internet ! Il y a beaucoup d’opportunités audio et audiovisuelles d’entendre la langue espagnole et d’entendre les langues espagnoles parlées dans le monde. Du point de vue lexical et syntaxique, on peut s’habituer à diverses accents et à diverses modalités de la langue espagnole.

J’ai aussi beaucoup utilisé les chansons. Écouter, apprendre par cœur et restituer les chansons permet de se mettre dans un bain linguistique.

 

Comment améliorer son accent ?

Il y a une époque où j’avais un accent très marqué. J’ai travaillé dessus en m’enregistrant, en lisant des textes, en marquant l’accentuation et les sons que j’avais du mal à prononcer. J’ai vraiment gagné en prononciation ainsi.

 

Comment rester motivé quand on apprend l’espagnol ? Quelles astuces pouvez-vous nous donner ?

Si on s’adresse à un public jeune, il y a les séries télévisées et les telenovelas. Sur la durée, je conseille d’écouter la radio, regarder la télévision, suivre des choses sur le foot, la cuisine… sur ses passions. Il est bon de connecter la langue à ses passions et à son être. Les émotions sont importantes et peuvent permettre de ne pas décrocher…

Si vous voulez avoir accès au livre de Nancy Berthier, Fidel Castro, arrêts sur images,  cliquez ci-dessous !

 

 

À SUIVRE : Nancy Berthier nous présente son livre : Fidel Castro, arrêts sur images

 

BIENTÔT DISPONIBLE !

Share Button

3 Comments

  1. Chrystel C dit :

    Hola

    Una entrevista muy interesante
    Gracias Karim

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *