Personne n’est trop vieux pour l’espagnol – démonstration

espagnol apprendre vieux âge

 

Cet article a été réalisé dans le cadre de l’événement « Des blogs et des Langues » sur le thème : “Apprendre une langue à n’importe quel âge, c’est possible ?” Retrouvez tous les autres blogueurs ayant partagé leur point de vue sur le blog d’Adrien Jourdan.

Voici l’une des phrases que j’ai le plus entendue dans ma jeune carrière de prof d’espagnol : « Je suis bien trop vieux / vieille pour me mettre à l’espagnol ». Uy… ¿Perdón?? L’âge n’est évidemment pas un frein dans l’apprentissage de l’espagnol ! J’en suis persuadé. On n’apprend pas aux vieux singes à faire des grimaces, certes… Mais je peux vous affirmer qu’on leur apprendrait facilement à parler espagnol ! S’ils savaient parler, bien sûr… bref !

 

Si vous lisez cela et que vous pensez que votre âge va vous empêcher d’apprendre l’espagnol : bingo, cet article est fait pour vous ! Mon but en l’écrivant ? Vous permettre d’avoir confiance en vous pour apprendre l’espagnol, si vous l’aviez égarée. Croyez-moi, la maturité n’est pas un handicap au moment d’apprendre une langue. J’ai déjà donné cours à des personnes ayant plus de 80 ans, un vrai régal pour l’élève et le professeur. Je dirais même que, bien au contraire, la maturité peut représenter votre principal atout. Les jeunes vous battent peut-être en nombre de tweets à la seconde, mais croyez-moi, en ce qui concerne l’espagnol, vous avez beaucoup de ressources dont vous ignorez peut-être l’existence. Vous ne me croyez pas ? Alors suivez-moi…

 

Votre cerveau prendra de l’âge… seulement si vous arrêtez de le stimuler

La fausse-croyance concernant le soi-disant problème de l’âge pour apprendre une langue est la fatigue du cerveau. Ce dernier s’arrêterait, comme par magie, de bien fonctionner à un certain âge. Or, des scientifiques ont prouvé que le cerveau peut se modifier et acquérir des nouvelles compétences en seulement quelques séances, peu importe son âge. Pour cela, un seul secret : la régularité dans la pratique de l’activité mentale. Plus vous vous entraînerez, plus votre cerveau gagnera en efficacité. Par contre, plus vous vous relâchez, et moins votre cerveau pourra apprendre des choses nouvelles. En plus de communiquer dans une nouvelle langue, apprendre l’espagnol est une excellente manière de maintenir son cerveau en activité !

 

Vous débutez avec un très bel avantage : l’expérience

Vous avez un avantage vraiment non négligeable : vous savez déjà apprendre. Lorsqu’on veut parler espagnol, on s’intéresse souvent à la langue elle-même, en oubliant parfois qu’il est aussi important de savoir apprendre. Souvent, en cours, je passe du temps à expliquer à mes élèves comment apprendre l’espagnol, comment faire des fiches, l’importance de pratiquer dès le début, de relire régulièrement ses erreurs pour progresser… Je vous avoue que je passe moins de temps à le faire avec des personnes plus âgées car elles savent déjà apprendre. Elles savent mettre en place des stratégies pour être efficaces. Elles savent aller à l’essentiel. C’est une qualité non négligeable !

 

 

Vous n’êtes plus un enfant… !

À l’âge adulte, on comprend mieux l’importance des langues. Des chercheurs ont montré qu’à partir d’un certain âge, on apprend plus facilement à partir du contexte et en s’appuyant sur les aspects discursifs ou conceptuels. Tout cela pour dire que vous avez une certaine distance quand vous apprenez une langue : servez-vous-en ! Vous n’apprenez pas parce qu’un enseignant vous l’a dit ou parce que vous voulez les félicitations au prochain conseil de classe. Vous apprenez parce que vous avez une motivation profonde qui va vous pousser lors de votre apprentissage. Mettez-la à profit !

 

On ne cherche plus d’excuses, on se lance !

Je comprends que vous puissiez avoir peur de vous lancer dans l’espagnol en raison de votre âge. Mais, vous l’aurez compris, apprendre une langue n’est pas un marathon ni un sport de combat. Bien au contraire. Il s’agit d’une activité mentale dans laquelle il faut de la régularité, de la motivation et de l’organisation. Tout ce dont vous ne manquez pas. N’ayez donc aucun complexe à vous mettre à l’espagnol passé un certain âge. Je vous entends déjà, le meilleur moment pour apprendre l’espagnol était bien avant, il y a quelques années. Mais le deuxième meilleur moment est maintenant. Donc… lancez-vous !

vamos que se puede espagnol pas à pas

J’espère que cet article vous aura convaincu qu’on peut apprendre l’espagnol de 7 à 77 ans, et bien au-delà. Comme pour les plus jeunes, vous êtes votre propre limite. Apprendre l’espagnol est tout à fait réalisable, à condition de le vouloir. Comme disait Abraham Lincoln : « Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre ». Sur ces mots… Bon apprentissage à tous !

À quel âge avez-vous appris l’espagnol ? Cela a été un problème pour vous ?
On témoigne et on se motive entre nous !!
À tout de suite dans les commentaires !

Share Button

20 Comments

  1. Nada más que decir. Tengo 72 años de edad y me matriculé a una escuela de Granada (escuela de Montalban) por el fin del mes de noviembre. ¡Vamos que se puede!

  2. J’ai appris très tard l ‘espagnol et c’est devenu une véritable passion .je suis de loin la plus âgée de mon cours mais croyez moi je ne suis pas à la traîne .Je travaille beaucoup avec plaisir .Ma mémoire me semble intacte et j’ ai constaté en allant en Angleterre récemment que mon anglais s’ était amélioré. Je pense que tout est lié. Je fais travailler mon cerveau.Et quel plaisir Karim de lire dans la langue d’origine .:los vientos del pueblo de Miguel Hernandez n’ont pas la même saveur en francais

    1. En effet, le plaisir du travail est beaucoup plus efficace qu’une bonne mémoire ! Faire travailler le cerveau, à tout âge, pour le maintenir et s’améliorer, que l’on soit jeune ou plus âgé. Je suis 100 % d’accord.
      Bravo pour la lecture de Miguel Hernandez. Me encanta este poeta, leerlo en español transmite algo diferente, más profundo. Un fuerte abrazo 😉

  3. Muchas gracias Karim por la energia jubilosa que regalas. J’ai 67, j’ai commencé le piano à 50 ans et l’espagnol à 60. J’aime apprendre ! J’ai du mal parfois avec la mémoire mais je reconnais les atouts que tu cites: j’étais professeur (de biologie) et je retrouve en tant qu’apprenante les méthodes de l’enseignante ! et aussi: j’ai retrouvé les souvenirs enfouis des 7 ans de latin de quand j’étais lycéenne… Tu as raison, en vieillissant comme à tout âge il faut tirer parti au mieux de ses capacités. Je te souhaite aussi le meilleur !

    1. Hola !
      Tout à fait d’accord avec toi, merci de l’avoir à nouveau formulé pour les lecteurs. Peu importe l’âge, peu importe la situation, il y aura toujours des avantages que l’on doit trouver. Le but est bien d’aller chercher le maximum de ses capacités et de s’y mettre. Merci pour ton message.
      En effet, le latin peut vraiment aider pour l’espagnol. Un abrazo colega 😉

  4. Pastre Marie-Josèphe dit :

    J’ai commencé à apprendre l’espagnol à 71 ans,il y a 2 ans .J’ai connu un homme de 85 ans qui apprenait le russe !! Avant j’avais quelques notions de touriste…
    Je trouve que l’apprentissage d’une langue est une bonne gymnastique cérébrale et puis c’est agréable (surtout avec Espagnol pas-à -pas et Karim !!) et cela ouvre des horizons ,ainsi ,j’ai beaucoup d’amis espagnols avec lesquels je correspond ,c’est très distrayant et parfois très drôle .
    Courage à toutes et tous . Y un abrazo .

    1. Hola Marie-Josèphe,
      Merci beaucoup pour ton message ! En effet, simplement pour la gymnastique cérébrale, il faudrait conseiller à tout le monde d’apprendre une langue ! Sans compter l’enrichissement culturel que cela apporte. Espère que estés bien.
      Un abrazo

  5. Denis Speck dit :

    Hola ! Me encanta de leer tu articulo hoy. Tengo 63 años y he empezado de aprender español en enero de este año con la ayuda de una profesora española (de Galicia). Cada día estoy muy alegre de aprender nuevas palabras y reglas gramáticas. Hago algunas faltas pero lo importante sobre todo es comunicar y descubrir la cultura española. He comprado el diccionario visual y tambien el calendario perpetueto. Genial !! muchas gracias por estás ideas y por tú ayuda ! Me encanta cada semana de recibir tu blog. Hablo también alemán y ingles pero español es fantástico aunque es no siempre facíl !
    Un abrazo
    Denis

    1. Hola Denis. Muchas gracias por tu comentario tan entusiasta !!! Me alegro que mis clases virtuales te ayuden para mejorar y para tener más motivación. Hasta pronto espero ! 😉

  6. ¡Hola Karim!Tengo sesenta y cuatro años y he empezado aprender el español en enero de este año.Para mi lo importante es de mantener la memoria en forma (haciendo algo nuevo) y también descubrir la cultura, española . Cada miércoles me encantan tus clases , tus videos. Es un placer. Todos los consejos que tú diste me ayudieron .Trabajo un poquito cada día.Pero todavía no tuve la oportunidad de encontrar españoles .Estoy deseando ir a España y tratar de hablar!.Muchas gracías por tu blog , tu dinamismo y tus ideas.
    un abrazo.

    1. hola Alida,
      escribe muy bien el texto en
      espanol, por alguien que tiene 62 anos de edad y que comenza a aprender desde enero de este ano, felicidades por usted,
      yo tengo 64 anos y comenze a aprender desde 2 anos, y los espanoles me dicen que hablo bien con ellos, cuando estoy en vacaciones a espana, es verdad hay que practicar mucho ,

      1. ¡hola Kad!
        Muchos gracias por tus cumplidos , pero creo que escribir con el diccionario al lado es más fácil.Me parece que hablar será otra cosa…

  7. hola karim,
    yo te pido por favor, prof karim, si es posible de escribir tus comentarios en espnol, asi los alumnos son obligados de leer en espanol y mejorar la idioma,
    para mi, es una sugerencia sin nada mas
    muchas gracias

    1. Hola Kad,

      Gracias por esta sugerencia. Suelo escribir en francés a la gente que me habla en este idioma, y en español cuando me habláis español. Hay gente que solo acaba de empezar su aprendizaje y que no comprende muy bien. Pero gracias por tu comentario, intentaré esforzarme por contestar más en español. 😉
      Espero que esté bien. Un abrazo

  8. hola karim,
    yo te pido por favor, si es posible de escribir tus comentarios en espanol, asi los alumnos (estudientes) son obligados de leer el texto en espanol y mejorar la idioma.
    Para mi, es una sugerencia sin mas,
    muchas gracias profesor karim

  9. Agnès et Denis dit :

    Nous apprenons en couple (62 et 63 ans) dans chaque pays où nous passons depuis dix ans…du coup portugais, italien, anglais quand nous étions en Tunisie et maintenant espagnol. On s’interroge mutuellement, c’est sympa mais avec vous s’ouvrent d’autres horizons. Merci. Petite question…pourquoi le “que” entre vamos et se puede? …qui veut bien dire… allons, vous pouvez!

    1. Hola,
      En effet, la phrase veut bien dire : “Allez, c’est possible”. Le “que” ne se traduit pas au français dans ce cas, il sert simplement à renforcer le “se puede”. 😉

      1. Agnès et Denis dit :

        Hola. Merci pour cette petite précision. Passa un buen dia.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *