Vaincre votre peur de parler espagnol – en 5 étapes

vaincre peur parler espagnol

 

Tout ce qui n’est pas habituel fait peur. Apprendre l’espagnol vous force à sortir de votre zone de confort, à utiliser des sons nouveaux et à rencontrer une culture nouvelle. Il est donc tout à fait normal de ressentir un léger (ou fort) stress au moment d’employer cette nouvelle langue pour la première fois. Je vous propose, en 5 étapes, de franchir ce cap avec succès ! ¡Vamos, que se puede!

Cet article a été réalisé dans le cadre de l’événement « Des blogs et des langues », sur le thème « Comment vaincre sa peur de parler ? ». Vous pouvez retrouver les articles des autres blogueurs sur le blog de mon ami Pierre : Holamigo.

vamos que se puede espagnol pas à pas

Étape 1 : Comprendre votre peur de parler espagnol pour la vaincre

Comme je le disais, il est tout à fait normal de ressentir de la peur au moment d’utiliser une langue étrangère. La plupart des apprenants ont connu cette sensation quand ils ont prononcé leurs premiers mots en espagnol. Par contre, on n’a pas tous eu peur de la même chose…

Le premier exercice pour surmonter cette crainte, c’est tout d’abord de la ressentir et de la comprendre, de mettre des mots dessus. Plus facile à dire qu’à faire… je sais ! Mais, la prochaine fois que vous devez parler espagnol et que cela vous fait peur, essayez de prendre de la distance avec la situation. Écoutez votre corps et les pensées automatiques qui viennent brouiller votre esprit. Notez-les sur un papier. Ainsi, quand vous reviendrez dessus plus tard, lorsque la situation d’angoisse sera passée, il vous sera plus facile de comprendre ce qui vous effrayait et de passer à l’étape suivante.

Voici quelques exemples de peurs qui bloquent les apprenants :

  • J’ai peur de me tromper
  • J’ai peur qu’on se moque de moi
  • J’ai peur de ne pas être compris
  • J’ai peur de ne pas comprendre quand on me parle

 

Étape 2 : Mettez-vous un peu à la place des autres

Le moment est venu de… se confronter à vos peurs. Pour cela, vous allez devoir sortir de vous-même et vous observer. Devenez spectateur de vous-même. Non, non, je n’ai rien fumé ! Je suis sérieux !

En d’autres termes, mettez-vous à la place des gens avec qui vous parlez espagnol. Pensent-ils sérieusement tout ce dont vous êtes persuadés ? Sont-ils aussi exigeants que vous l’êtes avec vous-même ?

Maintenant, je vais vous demander de reprendre les pensées automatiques que vous avez notées. Demandez-vous objectivement si les personnes qui sont en face de vous les approuveraient. Vous allez vous apercevoir que vous êtes généralement le seul à penser cela. La preuve en exemple

  • J’ai peur qu’on se moque de moi : si une personne fait l’effort de vous parler en français, et vous voyez qu’elle commence à apprendre notre langue : allez-vous vous moquer d’elle ? Bien au contraire, vous serez reconnaissant qu’elle prenne le temps d’apprendre le français, et même admiratif.
  • J’ai peur de ne pas comprendre quand on me parle : et alors ? Vous pensez que la personne en face va vous en vouloir à mort ? Que feriez-vous à sa place, si quelqu’un ne vous comprenait pas dans votre langue. Vous répéteriez plus lentement avec des mots plus simples, sans jugement. Donc pas de panique !

 

Étape 3 : C’est le moment… trompez-vous !

Il y a des phrases que nous, les profs, passons notre vie à répéter, dont celle-ci : il n’y a qu’en faisant des erreurs qu’on apprend. Vous voulez apprendre l’espagnol ? Alors trompez-vous ! Et plus vous vous tromperez, plus vous apprendrez !

Je comprends parfaitement que, par souci de perfection, vous ayez peur de vous tromper. C’est humain. Mais cette peur ne doit pas vous paralyser. C’est un peu comme si un enfant restait assis par peur de tomber. Vous savez très bien qu’il tombera en apprenant à marcher, mais vous l’encouragez pourtant à essayer de marcher, et donc à tomber. En langue, c’est pareil. Communiquez, trompez-vous et rectifiez vos erreurs. Succès garanti à l’arrivée !

 

Étape 4 : C’est comme en amour, on ne s’emballe pas 

Et oui, je le dis souvent, apprendre une langue c’est comme former un nouveau couple. On apprend à se connaître, à s’apprivoiser, avant de faire un beau voyage ensemble !

Plus sérieusement et en laissant deux minutes le monde des bisounours, si vous voulez vaincre cette peur, ne vous emballez pas trop au moment de parler espagnol. Allez-y PAS À PAS, progressivement. Par exemple, commencez à parler espagnol avec une seule personne et toujours avec la même. Ce sera un moyen de dédramatiser le fait de parler espagnol et de vous sécuriser. Petit à petit, parlez à une autre personne, puis dans des petits groupes. Ce saut progressif dans le grand bain permet d’anticiper tout traumatisme qui serait lié à une mauvaise préparation.

Et, comme en couple, si ça fonctionne, vous aurez vite l’impression d’avoir toujours connu cette langue ! 😉

 

Étape 5 : Quand la peur devient plaisir…

Après cette démarche pas à pas, vous devriez petit à petit voir votre peur de parler espagnol se transformer en véritable plaisir. Un peu comme sur un manège : on ressent de l’appréhension au début et après… on ne veut plus en descendre !

Pour être sûr d’arriver à cette étape, pensez à introduire le plaisir dans votre apprentissage. Le plaisir de voyager, par exemple. L’immersion linguistique n’est pas un résultat, c’est un moyen qui peut vous permettre d’apprendre l’espagnol tout en ayant du fun. L’accès à la culture hispanophone est un autre moyen d’introduire le plaisir dans vos cours. Regardez des films en espagnol, chantez, dansez, rencontrez des hispanophones et échangez avec eux. Bref, amusez-vous et émouvez-vous un maximum. L’émotion vous permettra d’apprendre plus vite, et vous fera découvrir rapidement le plaisir de parler espagnol. Un plaisir auquel on revient souvent, en oubliant même la peur ressentie aux premiers instants. 😉

 

bonus espagnol pas à pas

BONUS : Astuces pas à pas pour ne plus avoir peur

  • Au début, parlez souvent avec la même personne
  • Si vous ne connaissez pas votre interlocuteur, prévenez-le que vous êtes en train d’apprendre l’espagnol
  • Préparez-vous en apprenant du vocabulaire ciblé sur votre situation de communication (en lien avec le voyage si vous partez en vacances…)
  • Parlez-vous tout seul ! C’est un peu bizarre mais très efficace pour s’habituer à parler espagnol
  • Chantez un maximum en espagnol. C’est efficace et tellement fun !
  • Après une bonne préparation, faites le grand saut : l’immersion linguistique !
  • Intégrez l’espagnol dans votre quotidien : écoutez les informations en espagnol le matin, lisez en espagnol pendant vos pauses, allez sur des applis espagnoles pendant les transports. Si vous avez l’impression que l’espagnol fait partie de votre quotidien, ce sera plus simple le moment venu de le parler.

 

J’ai une question à vous poser : avez-vous aussi éprouvé la peur de parler espagnol ? Comment l’avez-vous surmontée ?

En parler, c’est le meilleur moyen d’aider ceux qui la ressentent en ce moment. Merci pour eux, et à tout de suite dans les commentaires !

Share Button

16 Comments

  1. Ça fait tellement peur au début, mais c’est tellement boooon plus tard ! C’est dommage de passer à côté de cette expérience. L’apprentissage semble semer d’embûches, mais avec le recul, quand on regarde en arrière, on est tellement fière de l’avoir fait ! Il faut surmonter les obstacles, nos peurs pour réussir !
    Merci pour cet article Karim 🙂

  2. Cet article est fait pour moi ! Merci !

  3. Martin xavier dit :

    Bonjour Karim, cette peur je l’ai ressenti lorsque j’ai appris l’anglais. Tout ce que tu dis est parfaitement exact et tes conseils sont très judicieux. Je vais les faire lire à mes enfants ! Cet été, avec le peu que je connaissais d’espagnol, j’ai réussi à communiquer avec des espagnols et je peux vous dire qu’aucun ne s’est moqué ou a eu des remarques désobligeantes, bien au contraire tous ont marqué de la sympathie et ont fait des efforts pour que je comprenne ce qu’ils disaient !

    1. Hola Xavier,
      Merci beaucoup pour ce double témoignage, sur ton rapport avec l’anglais et sur ta manière d’apprendre l’espagnol, maintenant que la peur d’apprendre une langue est loin derrière. Tu as 100 % raison, cette peur est irrationnelle puisque les Espagnols sont en général très contents quand on apprend leur langue ! Encore merci pour ce commentaire. Un abrazo

  4. Holà. Karim .je vais suivre pas a pas vos conseils qui me sont très utiles pour l’apprentissage de cette merveilleuse langue :Espagnol. Gracias

    1. Hola Maya, gracias por tu confianza 😉
      Tienes razón, esta lengua es… magnífica !!
      Un abrazo

  5. Pastre Marie-Josèphe dit :

    Cher Karim, cet exercice est génial !!
    Est-ce croyable ,je n’ai jamais eu peur de parler espagnol parce que avant d’être une apprenante ,j’ai été une touriste avec une grande joie d’être en Espagne et je me suis débrouillée ,abordant toujours mes interlocuteurs avec un grand sourire et un vrai plaisir . Et quand j’ai dit parfois des énormités ,nous avons bien ri :Exemple :huevo à la place d’abuelo . Je me souviens avoir acheté une ampoule ,car j’avais acheté une lampe .On m’a sorti les shampoings anti-poux ,et tout le magasin était hilare et puis la lumière fût ,il y avait une ampoule dans un coin . Bombilla!! Il faut faire passer le plaisir au-dessus de la peur .

  6. ZAHIRA LADA dit :

    et moi c’est la peur de me tromper, de perdre mon vocabulaire, ma concordance des temps…en fait j’ai tellement peur que j’essaie de parler aussi vite que l’interlocuteur sans prendre le temps de reflechir…( je sais c’est idiot) et là badaboum tout se melange. Alors que qd je me parle à moi même c’est correct et qd j’ecris aussi.. il faudrait que je me calme…que j’y aille “despascito”…. gracias por todo

  7. Amandine dit :

    Bonjour
    Oui c’est vrai que ça fait peur,je vais en Espagne 2fois dans l’année et quand il faut échanger quelques mots avec les commerçants par exemple ,je n’ose pas par peur de mal prononcer ou de me tromper. Mais j’ai déjà franchi ce cap quelques fois quand même et j’avoue que j’étais fier.
    Je continue d’apprendre et un jour ca ira mieux

  8. ire taire !! dit :

    Holà Karim,
    J’ai toujours un peu peur avant de me lancer, puis aprés il
    faudrait presque me faire taire !!!
    J’ai pour l’instant un espagnol trés rudimentaire, mais qui me
    permet de communiquer dans mes voyages (dernièrement à Bilbao) et c’est
    un énorme plaisir de partager.
    Merci à toi, puisque c’est grace à tous tes conseils.
    Muchisima gracias.

  9. Hola,Karim!
    Merci pour ces conseils : je ne suis pas très forte en espagnol, j’ai voyagé en Espagne mais malheureusement , je me trouvais bloquer à chaque fois que j’essayais de parler la langue, par peur de ne pas etre comprise et au meme temps par peur de moquerie !
    je n’ai pas avec qui parlé, ce qui entretien mon problème.
    Portez-vous bien.

  10. Que no se debe tener miedo hacer faltas.A mi no me importa,del momento que uno
    se entiende al otro,ya esta!!

  11. ire taire !! dit :

    Bonjour Karim,
    Que veut dire “ire taire !!” à la place de mIreille Vidailhet (mon nom) dans mon dernier message ?
    Je te remercie de rectifier si ça t’est possible. Moi je n’y arrice pas :/
    Un fuerte abrazo

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *