Les fêtes de Noël : à la découverte des traditions d’Espagne et d’Amérique latine

 

Quand on a toujours vécu dans un même pays, on a l’impression que tout le monde a les mêmes habitudes et traditions que nous. Et pourtant, les autres pays – même nos proches voisins – en ont souvent des bien différentes. C’est le cas de l’Espagne et des pays d’Amérique latine pendant les fêtes de Noël : las fiestas navideñas. Suivez-moi pour ce petit tour du monde hispanophone au moment des fêtes, et n’hésitez pas à adopter les traditions qui vous plaisent !

En Espagne au moment de Noël

Je vous propose de commencer par l’Espagne. Je vous préviens : ce n’est pas de tout repos ! L’emploi du temps festif est chargé, et sachez que chaque autonomie adopte également d’autres traditions spécifiques. Comme on dit par ici, qué lío… (qui se traduirait par quel bazar)

 

22 décembre : commençons les fêtes par… une loterie !

Commençons par l’Espagne. Chez nos voisins outre-Pyrénées, les fêtes de Noël commencent par… une loterie ! Et attention, ça ne rigole pas. Cette loterie, appelée sorteo de Navidad, est organisée tous les ans depuis 1812 : une véritable institution ! Il s’agit de la plus grande loterie AU MONDE en considérant l’ampleur des gains et les participants. Si j’en parle dans cet article, c’est qu’il s’agit réellement d’un événement national : dans les familles, les associations de quartier, les clubs sportifs, les entreprises, tous s’organisent pour vendre et acheter des billets. Selon la presse espagnole, 98 % des Espagnols y participent. Le tirage au sort, effectué par des enfants, a lieu le 22 décembre et est retransmis à la télévision. Peuvent ensuite commencer les festivités de Noël !

 

24 décembre : la Nochebuena

Le réveillon du 24 décembre s’appelle la nochebuena en espagnol. Il n’y a pas un seul plat typique. En viande, vous pouvez trouver sur les tables du porc et de l’agneau, parfois de la dinde. On peut aussi servir des fruits de mer. En ce qui concerne le dessert, on propose en général du mazapán (cliquez ici pour en découvrir la recette !) ou des polvorones, mais la star reste tout de même le turrón.

Le turrón dans tous ses états !

Il s’agit d’une confiserie espagnole à base de miel, de sucre, d’œufs et d’amandes. Mais il existe des variantes au chocolat, à la crème catalane, aux fruits… Il faudra que je vous écrive un article dessus – en essayant de ne pas prendre trop de kilos !!

Côté boisson, on sert généralement du cava, similaire au champagne français. C’est également le moment où l’on chante les vilancicos, des chants traditionnels de Noël (Espagne).

Voici une vidéo des villancicos les plus connus. Vous y retrouverez également les titres.

À minuit, les croyants se rendent à la misa del Gallo (la « messe du coq »), animal considéré comme le premier annonciateur de la naissance de Jésus.

 

25 décembre : Navidad

Navrés de vous décevoir mes chers lecteurs… Le 25 décembre n’est pas un jour très important dans les fiestas navideñas españolas. Les enfants espagnols doivent encore attendre, l’ouverture des cadeaux n’est pas pour tout de suite.

Petite particularité en Catalogne, les enfants frappent sur le Caga tió, une bûche qui « chie » des petits cadeaux pour les enfants. Pour en savoir davantage, consultez cet article.

 

28 décembre : El día de los Santos Inocentes

Il s’agit d’un jour férié en Espagne. Le massacre des jeunes enfants ordonné par le roi Hérode, qui constitue un épisode de La Bible, est commémoré par les Espagnols de manière particulière… en faisant des farces ! Il s’agit en fait du premier avril français… À l’exception près qu’on ne colle pas de poissons dans le dos, mais des bonhommes en papier !

 

31 décembre : la nochevieja

La nuit du 31 décembre (la Nochevieja) commence généralement tout d’abord en famille. On se retrouve autour d’un bon repas et à minuit… on mange douze raisins ! Tout à fait ! Il s’agit de las doce uvas de la suerte. Chaque raisin doit être mangé à chaque coup de cloche. Cette tradition date de 1909, lorsque les vignerons d’Alicante ont pensé que ce serait un moyen de remédier au surplus de production de cette année-là. Aujourd’hui, ce geste répété est suivi par tous les Espagnols !

Un conseil : préparez bien vos raisins à l’avance, respirez profondément, un petit verre d’eau avant et… c’est parti !

Après l’enthousiasme des douze coups de minuit et les voeux réalisés, les plus jeunes retrouvent généralement leurs amis pour continuer la fête jusqu’à l’aube.

 

 

Et c’est pas fini… Le 6 janvier : Los Reyes Magos

Les enfants – et les adultes ! – vont enfin pouvoir ouvrir leurs cadeaux !! La veille au soir, le 5 janvier, les enfants vont voir la cabalgata, le déilé des Rois Mages dans les rues de la ville. Melchior, Gaspard et Balthazar saluent les passants et distribuent des bonbons. Avant d’aller se coucher, les petits – cette fois-ci les adultes rarement, sauf ceux qui ne veulent vraiment pas perdre leur âme d’enfant ! – laissent leurs souliers dans un endroit de la maison en évidence et vont se coucher.
Au petit-déjeuner, on ouvre les cadeaux et on mange ensemble le roscón de reyes, en forme de couronne avec des fruits confits pour représenter les bijoux qui ornent les manteaux des Rois Mages. Une fève est cachée dans le gateau, la personne qui la trouve est le roi ou la reine – tiens, tiens, ça ne vous fait pas penser à quelque chose ? 😉

Je vous ai expliqué les fêtes de manière schématique. Évidemment, chaque famille espagnole, en fonction de ses habitudes et de ses envies, les pratique à sa manière.

 

Et comment cela se passe en Amérique latine à Noël ?

En Amérique latine, le 25 décembre est généralement le jour le plus important de l’année. À majorité catholique, les pays d’Amérique latine, pratiquants ou non, restent attachés aux traditions. Les crèches sont de sortie, notamment au Guatemala et au Pérou où elles sont très réputées. Comme en Espagne, les festivités durent jusqu’au 6 janvier, jour des Rois Mages, mais les cadeaux sont généralement donnés aux enfants le 25 décembre au matin. Dans l’hémisphère sud, le mois de décembre correspond aux grandes vacances : on est donc loin de l’ambiance des fêtes européennes ! La musique et les chants sont également très présents, les villancicos sont donc d’actualité comme la misa del gallo.

Quant aux plats traditionnels, chaque pays a adopté ses propres traditions. La dinde ne fait pas la majorité, sauf au Mexique où elles est farcie avec du chocolat pimenté. On trouve surtout du porc, de l’agneau ou du poulet, également des fruits de mer et des poissons dans les pays proches de la mer des Caraïbes. Pour accompagner le tout, les boissons typiques sont servies en fonction des pays, de la tequila au pisco, en passant par l’eau-de-vie, le punch ou le rhum, mais on trouve aussi d’excellents vins produits au Chili, en Argentine et au Pérou.

Quelques spécificités

En Argentine, la tradition veut que l’on dise au revoir à l’année qui se termine par le feu. Les Argentins construisent des bonhommes en bois, en tissu et en papier et les brûlent. Ce rite purificateur est une manière de se défaire de tout le mal que l’année a pu apporter.

En Colombie, les Colombiens passent la nouvelle année… debout ! Afin d’avoir de la chance et une bonne santé. De plus, claquer la porte lorsque les douze coups de minuit retentissent permet d’éloigner les mauvais esprits de la maison ! Il est également conseillé d’embrasser en premier une personne du sexe opposé, pour avoir de la chance l’année qui arrive.

Le Mexicains ont aussi quelques habitudes particulières, comme balayer la maison la nuit du 31 pour que la nouvelle année se déroule « proprement » ! D’autres portent des sous-vêtements rouges pour trouver l’amour… À Noël, les enfants éclatent des piñatas, ces statues vides remplies de bonbons et de caramels.

Au Venezuela, on écrit une lettre de vœux que l’on brûlera courant janvier pour s’assurer que personne ne la lise.

En Équateur, on célèbre la neuvaine de Noël (la novena de Navidad), anciennement célébrée en France. Il s’agit d’une célébration qui dure du 16 au 24 décembre. C’est un moment familial très important dans ce pays, dans toutes les sphères sociales. Pendant cette neuvaine, les Équatoriens prient, chantent, mangent ensemble et on conte tout ce qui est arrivé à Marie jusqu’à la naissance de Jésus. La famille se réunit dans une maison différente chaque jour.

Enfin, au Pérou, les sous-vêtements sont… jaunes ! Chaque pays sa couleur ! Afin de porter chance. D’autres brûlent également les statues, qui représentent parfois des mauvais politiques. Ce qui est brûlé représente l’ancien, ce qui reste derrière… Le message de la nouvelle année est alors assez clair pour la classe dirigeante !

 

¡A practicar!

 

Practico 1

Afin de pratiquer votre espagnol, voici une Carta a los Reyes Magos pour débutant, que j’étudiais avec mes élèves en collège. Je vous propose de la lire et de répondre aux questions qui suivent. Et oui… C’est à vous de travailler maintenant !

Pour télécharger l’énoncé, cliquez ici..

Voici la feuille d’exercices qui correspond
Télécharger la feuille d’exercice : cliquez ici.

Vous pouvez avoir accès à la correction (une fois l’exercice fait, bien sûr !!)
Pour télécharger la feuille d’exercice corrigée: cliquez ici.

 .

Practico 2

Pour ceux qui veulent encore travailler, voici un petit lien vers un exercice de que j’ai trouvé sur le site espagnolfacile.com. Il reprend tous les concepts vus dans cet article dans un exercice 100 % en espagnol. À vos souris !

Je clique pour avoir accès à l’exercice. 

.

Practico 3

Et enfin, un crucigrama que je vous ai réalisé sur le thème de Navidad pour ceux qui aiment ça ! (j’en fais partie !!) 😉

Pour télécharger le crucigrama, cliquez ici.
Pour avoir accès aux solutions, cliquez ici.

 

Ah… j’oubliais… la petite liste vocabulaire de l’article. 😉

 

Vocabulaire essentiel sur le thème de Noël :

Navidad : Noël
Las fiestas navideñas : les fêtes de Noël
El sorteo de Navidad : la loterie de Noël
La Nochebuena : le réveillon de Noël
La misa del gallo : la messe de minuit
La nochevieja : Le soir du 31 décembre
El belén : la crêche
Un regalo : un cadeau
Celebrar : fêter
Los Reyes Magos : les Rois Mages
Un árbol de Navidad  un sapin de Noël
Brindar : trinquer
Una estrella : une étoile
La loteria : la loterie
Las campanas : les cloches
Una broma  une blague
Desfilar : défiler
Feliz navidad y próspero año nuevo : Joyeux Noël et bonne année

Et un peu de vocabulaire en images, beaucoup plus facile à apprendre.
D’ailleurs, si vous voulez des conseils pour apprendre le vocabulaire sans l’oublier, n’hésitez pas à consulter cet article !

 

Votre avis m’intéresse : Qu’avez-vous pensé de cet article ? Répond-il à vos attentes ? N’hésitez pas à m’orienter dans la rédaction de mes articles en me laissant un commentaire.

Autre question : connaissiez-vous ces traditions de Noël du monde hispanophone ? Laquelle vous a le plus marqué ?

 

J’ai hâte de vous lire.

D’ici là… ¡¡Feliz navidad y próspero año nuevo!!

 

 

Share Button

15 Comments

  1. buffelard dit :

    Bonjour Karim et tous les élèves .
    J’ai adoré l’article sur les fêtes de Noel en Espagne , c’est très bien expliqué , je me suis enrichie de nouveaux mots et j’ai même acheté le CD des chants de Noel que je trouve très joyeux . Les exercices bien faits, m’ont plus , et j’ai aussi regardé ceux du site : espagnolfacil.com , bon complément au tien Karim , et j’ai eu 20/20 !!!!!!! wouah je suis à fond “espagnole” , je me sens des affinités avec ce pays .
    Buenas dias à todos

    1. Karim Joutet dit :

      Enhorabuena!! Bravo pour ce 20/20 ! Je me réjouis que l’article t’ait plu et que tu aies pu apprendre des choses nouvelles. Et c’est super pour le CD des chants de Noël !!!! Je crois que je vais faire pareil, je les écoutais sur Youtube jusqu’à présent.
      À bientôt pour de nouvelles aventures hispanophones alors 😉
      Hasta muy pronto

  2. Bravo velasco dit :

    Hola Karim
    Trabajo muy bueno. Siendo de la America Latina conozco un poco menos la tradicion espanola. Gracias de corazon
    En Ecuador (A. L) como tu lo recalcas somos un poco catolicos o mas bien somos muy apegados a las tradiciones. Te cuento algo que puedes agregar a tu trabajo. Celebramos algo muy pero muy impirtante en todas las esferas sociales.. La novena de navidad eb la que se reza, se canta, se come y se cuenta todo el recorrido de Maria hasta el nacimiento de Jesus. Cada dia se hace en una casa diferente.
    Un granito de arena al edificio.
    Continua a escribir y yo continuo a leer..
    Jijk
    Buenas fiestas

    1. Karim Joutet dit :

      Hola,
      Muchas gracias por tu mensaje, te lo agradezco mucho. Al revés, yo conozco mucho más las tradiciones españolas y menos las de América latina, pero voy informándome y aprendiendo 😉
      Gracias por este granito de arena al edificio. No vaciles en hacerlo para otros artículos, es esta forma interactiva que quiero para este blog. ¡Gracias!! 😉
      Entonces espero que hayas pasado una muy buena novena de Navidad 😉 Felices fiestas

  3. Hola Karim!, soy chilena y encontré excelente tu página, pero quedé un poco sorprendida en cuanto a la entrega de los regalos en mi país, efectivamente los chilenos hacen durar las fiestas navideñas hasta el 6 de enero, pero es el 25 de diciembre, por la mañana, que los niños al despertar van corriendo a ver qué les dejó el Viejito Pascuero bajo el arbolito de Navidad.

    1. Karim Joutet dit :

      Hola!!
      Gracias por tu mensaje y por estas informaciones. Conozco más las tradiciones españolas, y no tanto las chilenas. ¡El mundo hispano es tan diverso! Es lo que me gusta… Por eso voy informándome y aprendiendo, pero no lo controlo todo. Gracias por esta información “vivida”. He hecho las modificaciones en el artículo. Muchísimas gracias por tu colaboración, no vaciles en volver a hacerlo 😉
      Un saludo y felices fiestas 😉

  4. Et en catalogne aux baleares et avant a valencia le 26/12 est ferie pour la san esteban. Anterieurement c etait lie au fait que les familles pr se reunir venaient de loin dc le 26/12 leur servait de jour pr rentrer. Cela s est maintenu. La tradition indique de manger des canelonis avec les restes du repas de noel. 🙂
    Le plat assez typique de noel chez les catalans est la sopa de galets (la pate en forme de coquillage). Merci pr les infos en amerique du sud. Bcp m etaient inconnues.

    1. Karim Joutet dit :

      Hola Erika ! Merci pour ce complément d’informations, comme d’habitude, tu m’as appris plein de choses en peu de lignes ! 😉
      Oui, j’ai oublié la sopa de galets, c’est tellement agréable à manger le 25, après le carnage du 24 😉
      Merci à toi pour ces informations, au plaisir de te relire très vite ! Un saludo

  5. Pierrette HERNANDEZ dit :

    Bonjour Karim.
    Je viens de lire ton article très bien fait. Il se rapproche beaucoup du texte que nous a donné notre animatrice mais en beaucoup plus détaillé et j’ai adoré. Je n’ai pas encore fait les exercices mais cela ne saurait tarder.
    Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année

    1. Karim Joutet dit :

      Hola Pierrette !
      Merci beaucoup pour ton commentaire. C’est toujours un plaisir de te lire. Serait-il possible de voir ce document que t’a donné cette animatrice ? Peux-tu lui parler du blog ?
      Je vais bientôt réaliser des entretiens avec des enseignants d’espagnol qui donneraient des conseils aux apprenants. Si cela lui dit de participer, ce serait avec plaisir ! (Les entretiens seront par écrit ou vidéo, au choix).
      Merci pour ton aide, j’espère que tu as également passé de bonnes fêtes ! 😉 Un abrazo

  6. Angélique dit :

    Bonjour Karim, j’ai adoré cet article et je me suis même bien amusé à faire les exercice c’est super je vais revenir souvent voir ton blog. Et voir les différentes traditions je trouve ça super intéressant, personnellement j’i vécu à Barcelone et leurs traditions me font beaucoup rire en temps que française surtout le caga tio !

    1. Karim Joutet dit :

      Hola Angélique !
      Merci pour ton commentaire enthousiaste, ça donne de l’énergie pour continuer à rédiger des articles ! Si tu veux être au courant quand je publie un autre article, n’hésite pas à t’inscrire à la newsletter. 😉
      Oui, les traditions catalanes de Noël sont tellement drôles !! C’est de la scatologie assumée, c’est complètement fou !
      Au plaisir de te lire à nouveau, un saludo !

  7. Je vis en Argentine depuis près de 5 ans mais je n’ai jamais vu de feu de petit bonhome en bois, tissus ou papier. Et je n’en ai jamais entendu parlé. Cette tradition n’est peut être pas dans toutes les provinces. Par contre que cela soit pour Noël ou le premier de l’an il y a des feus d’artifice. Et les enfants recoivent des cadeaux pour Noël et pour les rois mages.
    Le plat traditionel pour le reveillon est le Vitel Tone.
    Un beso

    1. Karim Joutet dit :

      Bonjour Fanny !
      Merci pour ton message. Je t’avoue que je connais davantage l’Espagne que l’Amérique latine, et que je me fie aux collègues ou aux informations que je peux trouver. En effet, cette tradition est peut-être présente dans certaines provinces, ou peu utilisée maintenant… Merci pour ta précision en tout cas ! ¡Y feliz año nuevo!

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *