3 Peintres espagnols amoureux de Barcelone : Picasso, Miró et Tàpies

La Catalogne est le berceau de 3 grands peintres du XXe siècle : Picasso, Miro et Tàpies. Ces 3 peintres ont tous atteint une dimension universelle, une renommée internationale. Je vous propose de revenir sur leurs parcours de jeunesse et de découvrir leurs fondations, leurs oeuvres à Barcelone.

Cet article a été rédigé par Nathalie CARON, auteure du blog Oser Ecrire.
(présentation à la fin de cet article).

Picasso : du réalisme au cubisme

Le parcours de jeunesse d’un surdoué de la peinture

Pablo Picasso est né le 25 octobre 1881 à Malaga (Espagne) et est mort le 8 avril 1973 à Mougins (France). La famille Picasso s’établit à Barcelone en 1891. A 14 ans, Picasso entre à l’école des Beaux-arts de Barcelone. Il y suit un enseignement classique et se fait remarquer par son talent. En 1896, il s’installe dans son premier atelier, Calle de la Plata à Barcelone. A 19 ans, Picasso effectue un premier séjour à Paris.  De 1901 à 1906 :
– il signe (à partir de 1901) ses tableaux du nom de sa mère, Picasso ;
– il peint et travaille énormément : c’est la période bleue puis rose ;
– il s’installe définitivement à Paris même s’il fait de fréquents allers-retours entre Paris et Barcelone.

A partir de 1908, commence une étroite amitié avec Braque d’où va émerger le cubisme analytique puis synthétique. Picasso passe ses étés à Barcelone jusqu’au début de la Guerre Civile Espagnole de 1936.

Le Musée Picasso à Barcelone

Je vous emmène Montcada, 15 – 23 à Barcelone au Musée Picasso. Le Musée Picasso qui est également une fondation, est installé dans le palais Aguilar acquis par la ville de Barcelone en 1953. Il retrace le parcours de Picasso, chronologiquement, de 1890 à 1917. Vous pourrez constater et observer l’évolution du peintre, d’un art classique à un style plus moderne.

La collection permanente, riche de plus de 4000 oeuvres, est complétée en permanence. Parmi les oeuvres présentées, vous découvrirez notamment :
– un autoportrait peint en 1896 ;
– le tableau Cienda y Caridad (Science et Charité) peint à 15 ans ;
– le portrait bleu de Jaime Sabartès (grand ami de Picasso) réalisé en 1901 ;
– la série complète de Las Meninas (Les Ménines) inspirée par l’oeuvre de Diego Velasquez.

Des expositions temporaires sont également organisées.
Pour découvrir le Musée Picasso, cliquez ici

Miro : du réalisme au surréalisme

Miro espagnol peintre

La création d’un langage

Joan Miro est né le 20 avril 1893 à Barcelone et est mort le 25 décembre 1983 à Palma de Majorque. Dès l’âge de 5 ans il dessine et peint. De 1907 à 1911, il fréquente à la fois une école de commerce et l’école des Beaux-arts de La Llota. Miro décide, en 1911, de se consacrer uniquement à la peinture et s’inscrit à l’école d’art de Francesc Gali à Barcelone. Le premier séjour à Paris a lieu en 1919. De 1920 à 1924, dans son atelier parisien, rue Blomet, il développe un nouveau style pictural. Miro est un des représentants majeurs du mouvement surréaliste et en 1925 il participe à la première exposition surréaliste. Cependant quand le mouvement surréaliste prend trop de positions politiques, il se dégage du groupe et se consacre aux collages, à la lithographie et à la sculpture. Miro partage son temps entre Paris et Mont-roig del Camp car il constate qu’il n’y a qu’en Catalogne qu’il peut travailler. La guerre civile d’Espagne (1936-1939) le contraint à rester à Paris. Il revient en Espagne en 1940 et refusera toujours d’exposer en Espagne tant que Franco est au pouvoir. Il s’installe définitivement à Palma de Majorque en 1954.

La Fondation Miro et le « Miro Tour » à Barcelone

Suivez-moi dans le Parc de Montjuïc où est installée la Fondation Miro, créée par le peintre lui-même. L’architecture du bâtiment a été spécialement étudiée pour accueillir la plus grande collection privée de ce grand peintre. Plus de 11000 peintures, dessins, tapisseries ou sculptures permettent de comprendre la genèse et le processus créatif de l’artiste.

Je vous invite également pour une promenade dans Barcelone, le « Miro Tour » qui va vous permettre d’admirer des oeuvres de Miro :
– la mosaïque de Pla de l’Os sur la Rambla ;
– la sculpture Femme et Oiseau, haute de 22 mètres dans la Parc Joan-Miro ;
– la fresque murale en céramique au terminal 2 de l’aéroport El Prat.
Pour découvrir la Fondation Joan Miro, cliquez ici

Tàpies : un fervent défenseur de la culture catalane

Tapies peintre Espagnol pas à pas

La peinture : une forme d’engagement politique

Antoni Tàpies est né le 12 décembre 1923 à Barcelone et est mort le 6 février 2012 à Barcelone. En 1945, il abandonne ses études de droit. Alors que cette même année il réalise un autoportrait classique, Tàpies peint, dans les années 1950 et sous l’influence de ses aînés Dali et Miro, des tableaux teintés de surréalisme et de dadaïsme. L’automatisme psychique l’entraine ensuite vers l’abstraction géométrique puis vers l’art formel. Le mode d’expression très personnel de l’artiste est caractérisé par :
– l’emploi de matériaux bruts ;
– une gamme de couleur restreinte ;
– l’utilisation de nombreux signes et symboles.

Son intérêt pour la culture orientale a également fortement imprégné son oeuvre.
Tàpies est très marqué par l’histoire violente de son pays. C’est un fervent opposant au franquisme.Tàpiess est à la fois un artiste engagé et un théoricien de l’art espagnol d’expression catalane.

La Fondation Tàpies et le MACBA à Barcelone

Allons maintenant à la Fondation Tàpies, fondée en 1984 parTàpiess. Elle est installée Carrer D’Arago, 255 à Barcelone, dans un bâtiment moderniste de Lluis Domenech i qui porte en haut de sa façade la sculpture Nuage et Chaise. La fondation qui est également un centre culturel dont le but est la défense et l’étude de l’art moderne, propose une collection d’oeuvres d’Antoni et Teres Tàpies. La collection permanente comprend notamment :
– la serie materica (tàpies signifie mur en espagnol)
– des archives sur l’oeuvre de Tàpies ;
– une section est réservée aux arts orientaux.

Des expositions temporaires présentent de nombreux artistes contemporains.
Je vous conseille aussi le MACBA, Musée d’Art Contemporain de BArcelone, qui expose des créations de Tàpies réalisées sur de nombreux matériaux.

Pour retrouver les oeuvres de Tàpies à Barcelone, cliquez ici et

Je suis sûr que vous n’avez plus qu’une envie : partir à Barcelone et arpenter les Fondations de Picasso, Miro et Tàpies pour découvrir, redécouvrir les oeuvres de ces 3 peintres catalans du XXe siècle.

Vous pouvez poursuivre votre visite de Barcelone avec cet article :

Visiter Barcelone – TOP 5 des choses à faire

Cet article a été rédigé par Nathalie CARON, du blog Oser Écrire. N’hésitez pas à lui écrire dans les commentaires, ne serait-ce que pour la remercier pour ces recherches ! N’hésitez pas non plus à lui poser vos questions. Pour sa part, voici son message :

J’ai adoré écrire cet article 3 Peintres Catalans : Picasso, Miro, Tapiès, à Barcelone pour le blog de Karim : Espagnol Pas à Pas.

Pourquoi ?

Parce que j’ai voyagé de Barcelone à Paris, de Paris en Catalogne.
Parce que j’étais aux côtés de Picasso, Miro, Tapiès…
Parce que j’adore écrire.
Et parce que le blog de Karim est dynamisant.

Bon voyage à Barcelone !

Share Button

2 Comments

  1. Dominique Hodson dit :

    Très interessant cet article sur Barcelone. En effet ça donne envie d’y aller…
    Merci beaucoup à l’auteur partageant ses coups de coeur 😉
    J attends un prochain article sur les hébergements intéressants coté prix et emplacements stratégiques dans la ville avec possibilités de garer un véhicule ??? Je peux bien rêver….

  2. Bravo , pour ce partage très intéressant, j’ai apprécié ce complément d’informations .
    Je tiens à vous remercier pour cette balade virtuelle de Barcelone, j’ai beaucoup appris sur cette ville que j’aime beaucoup.
    Pourtant j’y habite depuis un bon moment .
    Merci .

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *