Tout savoir sur Les Ménines de Velázquez

Tout savoir sur Les Ménines de Velázquez

Aux côtés de Goya, Salvador Dalí ou encore Pablo Picasso, Diego Velázquez (1599 – 1660) fait partie des peintres espagnols les plus connus et admirés dans le monde. L’une de ses célèbres œuvres, Les Ménines (Las Meninas), a de tout temps étonné et fasciné historiens d’art et artistes. Cette toile singulière et énigmatique est l’une des plus étudiées de l’histoire de la peinture occidentale. Le mystère qu’elle suscite explique d’ailleurs pourquoi Les Ménines ont été reprises par plusieurs peintres célèbres, comme Picasso et Botero. Découvrons ensemble ce chef-d’œuvre de la peinture baroque et du Siècle d’or espagnol

Le contexte : Velázquez à la cour du roi Philippe IV

Au 17e siècle, Diego Velázquez est l’un des artistes majeurs du Siècle d’or, cette période où le rayonnement culturel de l’Espagne atteint son apogée en Europe. Pendant une grande partie de sa vie, l’artiste baroque occupe la charge la plus importante parmi les peintres officiels de la cour royale espagnole, celle de Peintre de la Chambre du roi. Il est entré au service de Philippe IV dès l’âge de 24 ans. 

Les Ménines, œuvre réalisée à la fin de sa carrière et de sa vie, devait être exposée dans le bureau d’été du souverain. Il s’agit d’un portrait de famille dont la figure centrale est l’infante Marguerite. Mais derrière la scène intimiste, qui se déroule dans l’atelier du peintre au palais de l’Alcazar, à Madrid, se cache un jeu de regards complexe entre l’observateur qui découvre le tableau et les personnages… 

Voici ci-dessous le tableau que nous allons étudier en détail !

Les personnages des Ménines 

Ce sont des personnes de la cour qui sont représentées :

  • l’infante Marguerite occupe le centre de la toile. Elle est entourée de ses “ménines”, c’est-à-dire ses demoiselles d’honneur, de deux nains, d’une gouvernante et d’un garde du corps ;
  • le couple royal, Philippe IV et la reine Mariana, qui se reflètent dans le miroir, sur le mur du fond ;
  • Velázquez lui-même, à gauche de la toile, palette et pinceau à la main, devant un chevalet tourné à l’envers. L’artiste porte la croix rouge de l’ordre de Santiago, qu’il a reçue en récompense de ses services ;
  • un chambellan qui semble s’arrêter pour observer la scène, alors qu’il quittait les lieux par une porte au fond de l’atelier. 

Lorsque le visiteur découvre le tableau, exposé au musée du Prado à Madrid, un face-à-face se met instantanément en place. En effet, la première impression de l’observateur est qu’il est en train d’interrompre une scène de famille. Les gestes sont suspendus, figés et certains regards, comme surpris, tournés directement vers lui. 

menines velazquez prado
Le tableau exposé au Musée du Prado

Interprétation et mystères autour de l’œuvre

La toile navigue en fait entre illusion et réalité : le visiteur ne peut voir ce que peint Velázquez puisque le chevalet est tourné mais, dans le même temps, il peut tout à fait distinguer Philippe IV et son épouse se refléter dans le miroir, et deviner ainsi que le couple royal est le sujet du tableau que Velázquez est en train d’exécuter. C’est là une première interprétation possible des Ménines : l’œuvre représenterait la scène telle qu’elle est vue par le couple en train de poser pour Velázquez, alors que leur fille Marguerite (ainsi que le peintre, la servante naine, l’une des dames d’honneur et le chambellan) les regarde. Le visiteur qui admire le tableau occupe donc la place du roi et de la reine et c’est lui qui se sent observé. 

Les radiographies ont permis de faire d’étonnantes découvertes, ce qui ne fait que brouiller un peu plus les pistes d’analyse. À l’origine, c’est l’infante Marie-Thérèse qui se serait trouvée à la place du chevalet retourné. Elle aurait été effacée à la suite de son mariage avec Louis XIV. De plus, le peintre ne figurait pas sur le tableau. Il s’agissait selon certains analystes d’un personnage qui tendait à Marguerite un bâton de commandement, symbolisant la transmission du pouvoir. Or, un héritier est né par la suite, ce qui aurait conduit Velázquez a modifié la scène. 

Les Ménines revisitées par Picasso et Botero

Pablo Picasso a consacré aux Ménines une série de 58 peintures. Un hommage remarquable, réalisé dans son style cubiste. Le peintre a choisi de conserver la position originale des personnages tout en montrant l’importance cruciale du miroir et de la porte du fond, inondée de lumière. 

las meninas picasso
Les Ménines de Picasso

Le peintre andalou n’est pas le seul à s’être attaqué au chef-d’œuvre de Velázquez. Salvador Dalí a par exemple revisité le tableau en 1960. Encore plus près de nous, l’artiste colombien contemporain Fernando Botero a repris, dans Infanta Margarita, le personnage principal de la toile de Velázquez. Pour cela, le peintre a utilisé son style caractéristique, tout en rondeur, volupté et en couleurs franches. 

infanta margarita botero
Infanta Margarita, Botero

Le vocabulaire de l’œuvre 

  • Felipe IV : Philippe IV
  • el rey : le roi
  • el Siglo de oro : le Siècle d’or 
  • el estilo barroco : le style baroque
  • la corte : la cour 
  • la familia real : la famille royale 
  • la infanta : l’infante
  • el retrato : le portrait 
  • los personajes : les personnages 
  • el pintor : le peintre
  • la pintura : la peinture
  • el lienzo : la toile
  • el espejo : le miroir
  • el cuadro : le tableau 
  • el pincel : le pinceau
  • la paleta : la palette
  • la pared : le mur
  • la puerta : la porte
  • las escaleras : les escaliers 

Souhaites-tu apprendre plus de vocabulaire ?

Pour rappel, la formation « Podcasts pas à pas » propose un podcast par jour pendant un mois. Chaque jour, recevez un audio à télécharger et à écouter où vous voulez. Vous recevrez les textes lus en PDF. Cliquez ici pour découvrir cette formation !

Après ce mois de défi en espagnol, vous comprendrez mieux l’espagnol et pourrez vous exprimer avec plus de facilité ! 

Podcasts pas à pas

Los deberes

À vous de prendre votre plume ! Ou votre clavier !!

Avez-vous eu l’occasion d’admirer Les Ménines de Diego Velázquez lors d’un voyage à Madrid ? Avez-vous aimé ce tableau ? 

Qu’en pensez-vous ?

J’ai hâte de vous lire !

13 Comments

  1. Hola,

    Durante mi viaje a Madrid, yo no fui al museo  » El Prado ». Pero, visite otro museo muy famoso de esta ciudad : El Museo Reina Sofia. Asi, vi muchas pinturas con mensajes importantes y la pintura  » Guernica » que me ha marcado mucho. Cuando volveria a Espana, espero que pudiera visitar El Prado para ver la obra : Las Meninas.

    Bien dia !
    Emma

    1. Hola !!
      Me encanta el museo Reina Sofía !!! Y el Guernica es… impresionante. Me impactó muchísimo también…
      Gracias por tu mensaje !!
      Un abrazo,

  2. Patricia Grante dit :

    Holà Karim,
    Todavía no , no vine a Madrid. Espero un día, visitar esta ciudad, pasearme en la ciudad me encanta.
    los museos no me gustan mucho, ver algunas obras con explicaciones es bueno para me pero quedarme en un museo mucho tiempo es muy difícil!
    Un abrazo

    1. Hola Patricia !!
      Espero que puedas ir un día y practicar español en esta ciudad magnífica !!
      Un abrazo,

  3. Carmen Rich dit :

    Hola Karim.
    Merci pour cette publication.
    Très intéressante !
    J’ai vu ce tableau plusieurs fois et c’est vrai qu’il est fascinant.
    J’espère le revoir à nouveau quand on pourra voyager librement…
    Un détail : quand tu écris « le peintre majorquin », tu parles de qui ? Picasso ?
    Picasso n’était pas majorquin.
    C’est Miro qui avait des liens avec Mallorca, sa mère était de Mallorca, je crois, son épouse aussi, et lui il a vécu longtemps et crée de beaux tableaux dans son bel atelier à Mallorca.
    Bonne journée, Karim.
    Amitiés

    1. Hola Carmen,
      Muchas gracias !! En efecto, se trata de un error… que acabo de modificar !!
      Un abrazo,

  4. ¡Hola Karim¡ ,¿es un nuevo curso que propones con los 30 podcasts o son los mismos que recibí ¿Gracias por tu repuesta, buenos días

  5. Michèle ARNAUD dit :

    Me hubiera gustado que este artículo se ofreciera en una versión en español con la posibilidad de traducción al francés. ¿Es posible obtener una versión en español?

    1. Hola Michèle,
      Gracias por tu mensaje.
      Intentaré proponer más artículos en español cuando tenga más tiempo, te lo prometo !! 😉
      Un abrazo,

  6. CURTIL NATHALIE dit :

    hola Karim
    No conozco este cuadro y nunca he estado en Madrid, solo en Barcelona.
    Es muy interesante la forma que nos lo describas.
    Contigo aprendo a apreciar la pintura arte
    Espero que la crisis de salud pronto terminara y que prodria visitar Madrid y otros ciudades.
    Besitos

    1. Hola Nathalie,
      Muchas gracias por tu mensaje, eres muy amable !!
      Lo espero también 😉
      Un abrazo,

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *