Faux-amis : ces mots espagnols empruntés au français

Quand on entreprend un grand projet, que ce soit apprendre l’espagnol ou autre chose, on sait que cela représente beaucoup de travail sur le long terme. Même si la langue espagnole n’est pas très compliquée à apprendre pour un français, il faut avoir de la volonté pour tenir, du courage et… savoir feinter ! Oui oui, il faut ruser un peu ! C’est ce que je vous propose aujourd’hui en découvrant des mots espagnols qui proviennent du français. Vous les connaissez déjà ! Attention toutefois, certains ont vu leur sens se modifier avec les années. Ce sont donc des faux-amis redoutables… En tant que francophones, il faut les identifier et savoir ce qu’ils veulent dire pour nos amis hispanophones. Voici donc la liste des faux-amis espagnols empruntés du français (attention à l’orthographe !). C’est parti pour une séance de vocabulaire !

Les faux-amis espagnols provenant du français

Un bombón : le faux-ami appétissant

Ça y est… je salive ! Ce mot vient du français : « bonbon », né de la répétition de l’adjectif « bon ». Une manière de dire que c’est bon, mais vraiment bon ! Je resalive… En espagnol, le mot bombón désigne les petits chocolats que l’on offre à déguster et non les bonbons sucrés. Attention, le chocolat en général se dit chocolate.

 

Un caramelo

Histoire de continuer à saliver, le caramelo renvoie justement aux bonbons. Proposer à quelqu’un un caramelo, c’est lui offrir généralement un bonbon (même si ce mot signifie aussi au « caramel »).

 

Un chándal : moins reposant en espagnol

Ce mot est très proche de chandail, en français un gros tricot de laine pour avoir chaud les soirs d’hiver. En espagnol, on ne l’enfile pas juste pour avoir chaud, mais pour suer ! Il s’agit d’un survêtement.

 

Una croqueta : peu glamour en français

Vous ne salivez pas à nouveau en lisant ce mot ? Moi énormément ! Nos amis espagnols aussi ! Les francophones sont souvent surpris quand, bien installés en terrasse, à Madrid, Barcelone ou Malaga, on leur propose des… croquetas ! Pas de panique, il ne s’agit pas de nourriture pour chien mais de délicieuses tapas. L’espagnol a emprunté le mot au français « croquer ». N’hésitez donc pas à en déguster lors de vos voyages, ou à en faire chez vous !

Si vous êtes intéressés par des recettes espagnoles, vous pouvez découvrir sur Espagnol pas à pas celle du gaspacho, de la tortilla ou du mazapan. Bon, faut que j’arrête d’écrire des articles sur la nourriture avant de manger, la torture ! Salive, salive, salive… !

Des croquetas !

 

La chaqueta

Si un hispanophone vous a convié à un barbecue et qu’il vous conseille de ne pas oublier votre chaqueta… ne paniquez surtout pas ! Il ne vous demande pas d’enfiler ce vêtement de cérémonie pour homme afin de faire griller quelques brochettes (même si le concept peut être sympa ! Resalive…). Le mot chaqueta signifie veste. Vous pouvez donc souffler ! 😉

 

Ces mots qui ne sont pas des faux-amis

Heureusement pour nous, tous les mots empruntés du français n’ont pas forcément un sens différent. Voici, pour vous aider dans votre apprentissage de l’espagnol, quelques mots qui ont le même sens dans les deux langues. Attention toutefois à l’orthographe !

  • Un cruasán : un croissant
  • Un cliché : un cliché (sens métaphorique)
  • Un menú : un menu
  • Bricolaje : bricolage
  • Peluche : peluche
  • Una bicicleta : un vélo
  • Un dossier : un dossier
  • Un hotel : un hotel
  • Champan : champagne

 

D’ailleurs, sachez que la plupart des mots avec le suffixe « -aje » sont empruntés du français. Ce n’est donc pas très compliqué pour trouver le mot d’origine ! Cela concerne des mots comme : peaje, masaje, garaje, maquillaje. Et hop, 4 nouveaux mots d’appris !

 

Ces mots français qui proviennent de l’espagnol

Dans l’autre sens, sachez que des mots en français proviennent de l’espagnol. Ce sont des mots que vous utilisez souvent. Tout francophone connaît donc un peu d’espagnol avant de commencer ! Attention, apprêtez-vous à encore saliver… !

  • La fiesta
  • La paëlla
  • Le guacamole
  • Le gaspacho
  • Le chorizo
  • Les churros
  • Le flamenco
  • Le tango
  • Le patio
  • La corrida
  • Un embargo
  • Le rodéo

 

Connaissiez-vous ces faux-amis ou ces autres mots provenant du français en espagnol et inversement ? En connaissez-vous d’autres ?

J’ai hâte de vous lire. En attendant… à table ! 😉

 

Share Button

17 Comments

  1. COSSE Marie Paule dit :

    el avion …. me vient directement à la tête.
    Merci pour tous vos bons conseils, je vous suis depuis quelques semaines maintenant et j’aime beaucoup

  2. Ceux qui me perturbent particulièrement 😉 :

    Una galleta = un biscuit (pour humain ou animaux)
    Un pastel = gateau
    Un bizcocho = un gâteau avec génoise

  3. BERNARD REMOND LORIN dit :

    Siempre es un placer descubrir tus cursos.
    Realmente me gustan y también pones humor en ellos.
    ¡Muy simpático!
    Hasta luego

  4. Je pense aussi au bonbón, le café tout mignon servi avec du lait concentré 😉
    Et attention au faux-ami de estar constipado…. Ca pourrait jouer des tours à plus d’un ! Besooos desde Madrid !

  5. El gato= le chat ,à ne pas confondre avec le gâteau en français .Muchas Gracias señor Karim
    ¡Hasta luego!

  6. Monique Biancardini dit :

    Bonsoir…..le serre-joint se dit “sargento” en espagnol. Est-ce une transformation du mot en français?

  7. Kolegram dit :

    Attention au mot Pasaje en espagnol qui veut dire billet de transport et non passage.

  8. patrick FUCHS dit :

    bonjour, il y a aussi
    discutir: qui a un sens de discussion houleuse,
    subir: pour monter
    batir: battre les oeufs ou la crême
    largo: qui veut dire long
    el fiscal: pour le procureur
    la joyeria: qui n’est pas une joaillerie mais un endroit où l’on vend des bijoux fantaisies

  9. chrystel c dit :

    Hola

    Autres faux amis
    La plancha: fer à repasser
    La tabla: une planche
    La mesa: La table

    Dans les mots venant direct du français et ayant la même signification il y’a aussi ¡chapó!

  10. Attention également : estar embarazada qui signifie être enceinte et non être embarrassé

  11. Jonathan Massias dit :

    Super pour ce cours, Karim 🙂 hâte de le prendre en note 😉

  12. j’adore les extraits de film qui viennent ponctuer ton discours. Mais revenons à nos moutons: bombón peut se traduire par “praline” ,non, pas celles que les tontons flingueurs apprécient, mais ces délicieuses friandises belges.
    Et de “pyjama” à “pijama” lequel vient de l’autre?

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *