Comment dépasser sa peur de parler espagnol ?

dépasser peur parler espagnol

Quand on apprend une langue étrangère, les blocages à l’oral sont fréquents. Il est donc tout à fait normal d’avoir peur de parler espagnol. Moi même, pourtant aujourd’hui peur, j’ai ressenti cette peur de parler espagnol… La difficulté à s’exprimer se rencontre aussi bien chez les débutants que chez les apprenants d’un niveau plus avancé. C’est bien pour cela que j’insiste toujours beaucoup sur la pratique ! Plus vous vous lancerez tôt dans une conversation en espagnol, plus vous prendrez confiance en vous et moins vous serez confronté à cette paralysie, qui gêne tant d’élèves ! Dans cet article, je vais vous montrer comment dépasser votre appréhension, voire même votre honte de discuter dans la langue de Cervantes

Relativiser : tout ira bien

Avant tout, commencez par prendre du recul. Qu’avez-vous à perdre si vous commettez une ou plusieurs erreurs en parlant espagnol ? Rien bien sûr ! Au pire, votre interlocuteur ne vous comprendra pas. Est-ce la fin du monde ? Vous connaissez la réponse ;-).

J’ai moi-même vécu cette situation. Et même en entretien d’embauche. J’ai survécu, vous aussi vous survivrez ! Vous devrez simplement reformuler votre phrase, avec un vocabulaire plus simple. La personne avec qui vous avez entamé la conversation sait que vous êtes en train d’apprendre l’espagnol. Elle sera donc indulgente, patiente et vous aidera même certainement à trouver les mots qui vous manquent ! 

Mettez-vous à la place de l’autre. Si quelqu’un vient vers vous en essayant de parler espagnol. Vous vous moquez de lui ou vous l’aidez ? Ce sera la même chose dans l’autre sens. Les gens vous aideront.  

Donc, oubliez les scénarios dramatiques et envolez-vous ! 

envol peur parler espagnol

Se parler d’abord à soi-même en espagnol

Je ne vous dis pas de sauter dans le grand bain sans savoir nager… Pour lever vos blocages à l’oral en espagnol, il faut avancer étape par étape. Je vous conseille dans un premier temps de simuler des conversations devant votre glace. Je l’ai moi-même fait ! Et j’assume ! 😉

Vous vous parlez à vous-même, tout simplement ! Bien sûr, personne ne vous reprend, mais vous vous habituerez à prononcer. Répétez vos phrases à voix haute jusqu’à ce qu’elles deviennent naturelles. Veillez à bien articuler et à soigner votre prononciation. Vous verrez, très vite, le charabia ou les petits cafouillages du début laisseront place à un débit de paroles maîtrisé et des propos clairs.

Pour vraiment jouer le jeu, n’hésitez pas à sourire, à adopter exactement la même attitude que si vous parliez réellement espagnol à quelqu’un. Posez des questions auxquelles vous répondez à la place de votre interlocuteur et complexifiez peu à peu le contenu de la conversation. 

Préparer le vocabulaire utile et les phrases clés en amont

Une autre astuce pour être plus à l’aise à l’oral en espagnol : dresser une liste de tous les mots et expressions que l’on retrouve fréquemment dans une discussion. Une conversation commence en effet souvent par le même type de propos : on prend des nouvelles de l’autre, on raconte ce que l’on a fait de sa journée, on lui parle des activités que l’on prévoit pour le week-end… Bref, on se sent léger et on s’envole en espagnol !

confiance parler espagnol

Avec cette technique, vous allez gagner en confiance à chaque nouvel échange avec un natif car vous répéterez les mêmes phrases clés d’une conversation à l’autre.

Posez les questions en premier, vous maîtriserez ainsi mieux la conversation. Et surtout, faites simple !  

Une fois que vous arrivez à gérer sans stress une conversation simple, préparez de nouvelles idées à aborder avec votre interlocuteur. Un excellent moyen d’éviter d’éventuels « blancs » parfois gênants ! 

Trouver un partenaire linguistique

Reste la question : à qui parler ? Je vous conseille de trouver un partenaire linguistique grâce aux applications Tandem, HelloTalk ou encore Speaky. Vous conversez alors la moitié du temps en espagnol et l’autre moitié en français. L’avantage est que vous êtes sur un pied d’égalité : tous deux, vous apprenez une langue étrangère et rencontrez les mêmes difficultés. Vous aurez dès lors beaucoup moins peur de faire des fautes à l’oral. 

Tandem, un excellent site !

Si votre blocage est trop fort, commencez par des messages écrits pour briser la glace, puis passez aux messages vocaux et enfin à la discussion en live via le chat vidéo.

Concentrez-vous dans un premier temps sur les sujets de conversation avec lesquels vous êtes le plus à l’aise. Si vous le souhaitez, vous pouvez même proposer en amont à votre partenaire d’aborder tel ou tel thème. 

Ne cherchez pas à être parfait : personne ne l’est !

Ce point est important. En espagnol comme dans d’autres domaines, il vaut mieux fait et imparfait que parfait et non fait !

Acceptez de faire des fautes, de chercher vos mots de temps en temps… C’est ça, apprendre ! Vous vous améliorerez au fil de la pratique.

Bien sûr, faites attentions aux erreurs que vous commettez et notez-les, dans des fiches. Mais n’ayez pas peur de faire des erreurs. Aussi, si vous suivez une formation en espagnol, servez-vous en comme appui pour vos futures conversations.  

Votre objectif est simple : vous faire comprendre ! Et surtout, vous devez prendre du plaisir à échanger avec votre nouvel ami ! 

Parler, parler et parler !

Dépasser définitivement ses blocages à l’oral en espagnol nécessite de parler régulièrement. Non, une fois par mois n’est pas suffisant 😉 N’hésitez donc pas à prendre contact avec plusieurs partenaires linguistiques.

Profitez également de toutes les opportunités qui s’offrent autour de vous pour engager la conversation dans la langue de Cervantes. Vous allez souvent chez un traiteur ou dans une épicerie tenu(e) par des Espagnols ou des Latino-Américains ? Osez les saluer en espagnol et engager la conversation ! Parlez-leur de leur boutique, de leur famille, du temps… mais parlez !

L’ami d’un ami est hispanophone ? Dites-lui quelques mots dans sa langue maternelle. Il sera certainement flatté que vous fassiez l’effort de communiquer en espagnol et vous poussera à persévérer.  

D’ailleurs, si vous souhaitez pratiquer un peu chaque semaine, votre oral et votre écrit, je vous rappelle qu’il existe l’Abonnement pas à pas. Une formation online qui vous permettra d’être accompagné dans vos prises de paroles ! Il suffit de cliquer ici pour le découvrir !

Vos devoirs solidaires

Aujourd’hui, nous faisons des devoirs solidaires. Nous avons tous plus ou moins ressenti une peur de parler espagnol, ou une appréhension.

Quelle est votre astuce dans ce cas ? Quelle est votre méthode ?

Vos conseils serviront certainement à ceux d’entre nous qui peuvent être paralysés par leur peur de parler espagnol. Merci pour eux !

6 Comments

  1. Sarah Bastai dit :

    Hola
    L’appli Tandem es muy bien para hablar sin miedo porque hay la gente ,como tu ,que quiere apprender una idioma ….la recomiendo
    Gracias a ti Karim por aconserarme

    1. Hola,
      Exacto, Tandem es una muy buena app, la recomiendo !!
      Entonces Sarah… a practicar !!!
      Un abrazo 😉

  2. OUVRARD CATHY dit :

    hola,
    es cierto que estoy acostumbrada a preparar mis frases de la vida cotidiana y repetirlas, también aprendo refranes o expresiones en español. Tan pronto como detecto un verbo que no conozco, me esfuerzo por aprender la conjugación. ESFORZARSE :
    Yo me esfuerzo….. Yo me he esforzado …..Yo me esforzaré…. ESFUERZATE !
    Un Abrazo

    1. Hola Cathy,
      Muy bien, el esfuerzo es importante cuando aprendes un idioma. Y pasarlo bien también eehhh 😉
      Un abrazo !!

  3. Hola Karim,
    merci pour tes conseils qui sont des plus utiles.
    Apprendre une langue étrangère et bloquer à l’oral c’est quasi inévitable, surtout au début.
    Pour ma part, les langues étrangères sont une vraie passion même si j’ai toujours de l’appréhension quand je commence l’apprentissage.
    Un truc perso que j’utilise et que tu décris dans ton article est que je me parle à moi-même tous les jours dans la langue que j’apprends.
    Cela me permet d’entendre ma voix dans une autre langue et de me donner assez de temps pour me sentir à l’aise avant de parler avec des natifs.
    Une autre astuce que j’utilise est d’écouter tous les jours la langue au moins 30 minutes. Curieusement cela aide mon cerveau à s’imprégner de la langue et m’aider à m’exprimer ensuite avec plus de facilité.
    Un abrazo Karim

    1. Hola Sandrine,
      Un grand merci pour partager ici ton expérience et tes conseils.
      En effet, parler à voix haute, même seul(e), permet de s’habituer et de gagner confiance. Je le faisais aussi !
      Un abrazo 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut