Comment éviter les mythes trompeurs en espagnol

C’est article est assez spécial, très spécial même. J’ai le plaisir de vous annoncer que la formation « Je parle Espagnol pas à pas », en 9 mois, est enfin prête ! Elle donne suite au sondage auquel plus de 300 personnes ont participé !

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, je propose aujourd’hui un cadeau pour tout le monde : pendant ces prochains jours, je publierai des articles pour vous permettre de mieux apprendre l’espagnol : des « astuces concentrées » ! Je réaliserai également un atelier en ligne gratuit (la semaine prochaine). J’aurai le plaisir d’y dialoguer avec vous.

Aujourd’hui, nous découvrons « Comment éviter les mythes trompeurs en espagnol ». 

Mon but dans cette formation ? Comme sur le blog « Espagnol pas à pas » (visité par plus de 1.000 personnes chaque jour) : vous enseigner l’espagnol, vous accompagner et vous prouver que vous pouvez, vous aussi, devenir bilingue.

Et cela pour trois raisons.

  1. La faculté de parler espagnol ne dépend pas de dons innés. Certains ont peut-être des facilités, mais tout le monde peut apprendre l’espagnol. Pourquoi ?
  2. Eh bien, parler espagnol est avant tout une question de travail et de méthode. Si vous misez sur ces deux points, vous parlerez espagnol.
  3. Enfin, mon histoire vous prouve que vous pouvez y parvenir, en toute modestie. Si je l’ai fait, vous pouvez aussi le faire.

vamos que se puede espagnol pas à pasMon histoire et mes épreuves à votre service…

Pour rappel, j’ai commencé à apprendre l’espagnol au collège et lycée en Normandie. J’ai à peine eu la moyenne au bac en espagnol (bouuuhh..) et mon prof de prépa s’étonnait que je choisisse des études d’espagnol vu mon niveau…

Comme peut-être vous aujourd’hui, je me sentais perdu et impuissant. Sans me décourager, j’ai travaillé dur pour obtenir le niveau C2 (maximum) en espagnol pendant mon master, puis passer avec succès le CAPESl’agrégation, et devenir prof d’espagnol puis terminer ma thèseen espagnol. Pour en savoir plus sur mon parcours, rendez-vous sur la page à propos !

Je ne dis pas cela pour me vanter, vous me connaissez maintenant. Simplement pour vous rappeler que n’importe qui peut apprendre l’espagnol. Je n’avais aucune prédisposition et ressentais les mêmes doutes que n’importe qui au début, mais j’avais aussi beaucoup de volonté ! 😉

Tout cela ne m’a pas empêché de faire bien des erreurs… J’ai pensé le projet que je vous propose comme l’outil que j’aurais aimé avoir à mes débuts.

Par le biais de la formation « Je veux parler Espagnol pas à pas », je mets à votre disposition mon vécu d’apprenant et mon expérience de prof pour vous guider au mieux.

Mais avant de vous proposer ma formation, je me permets de tuer certains mythes trompeurs…

Les mythes trompeurs…

1 C’est bon, j’ai les bons bouquins. Ne pensez surtout pas qu’il suffit d’apprendre un livre de grammaire pour parler espagnol. C’est comme en voiture, le code ne vous permet pas de voyager en voiture. Il faut de la pratique.

2. Je vais en immersion direct, j’apprendrai en parlant. Toutefois, la pratique n’est pas suffisante pour devenir bilingue. Il faut tout de même passer par la case grammaire et verbes, il faut de la théorie… Mais rassurez-vous, ça peut être vécu de manière très fun !

3. Je dois apprendre l’espagnol, ça va pas être très drôle. Et voici un autre mythe à tuer, apprendre une langue n’est pas forcément ennuyeux. Au contraire, ça doit être FUN ! Personnellement, je m’ennuie très vite (génération zapping oblige…). Les cours sont variés, ils bougent, ils sont vivants, festifs, à l’image de la langue que j’enseigne et surtout parce que c’est plus efficace d’apprendre une langue de la sorte.

4. Je me lance, on verra bien. Un mythe qui rejoint les deux premiers : adoptez une stratégie à court et long terme. On n’apprend pas une langue à l’arracheau feeling. Il faut une progression. Se fixer des objectifs à court et à long terme est un excellent moyen de forcer la progression et d’organiser l’apprentissage. Attention toutefois à ce qu’ils soient bien clairs et réalisables. Instaurer une routine est aussi très important.

5. J’apprends l’espagnol pendant un an, et je pratiquerai dans un deuxième temps. Surtout pas ! La pratique fait partie de l’apprentissage ! Quand on me dit j’apprends l’espagnol pour voyager, je réponds toujours que le voyage permet d’apprendre l’espagnol, et non l’inverse. Pratiquez dès le début de votre apprentissage, c’est tout simplement essentiel !

6. J’apprends pour pouvoir communiquer avec les Espagnols. Comme pour le voyage, le partenaire linguistique fait partie de l’apprentissage et n’est pas seulement l’objectif de votre progression. Trouvez dès le début quelqu’un de confiance avec qui pratiquer régulièrement, vous ferez des progrès fous, vous verrez !

7. C’est pas avec mon ordinateur que j’apprendrai l’espagnol. Pas uniquement, certes, mais détrompez-vous ! En effet, une machine ne remplace pas l’homme. Mais internet est aujourd’hui une source d’outils complètement dingues ! Entre Youtube, le streaming, les formations, les correspondances, vous avez de quoi faire pour pratiquer votre compréhension et expression chaque jour, en vous amusant !

8. Si je travaille une journée par semaine à fond, ça va le faire. Eh bien non, désolé pour vous… Ce qui compte dans l’apprentissage de l’espagnol, c’est la régularité, le nombre de séances par semaine, et non le temps consacré par séance. Il vaut mieux travailler vingt minutes par jour que seulement votre dimanche après-midi.

9. C’est bon pour l’espagnol, j’ai une application téléphone géniale ! Euuuhh J’ai souvent donné mon avis pour les applications téléphone. Certaines sont vraiment excellentes, mais elles ne sont pas suffisantes. Elles vous permettront de baragouiner mais pas de devenir bilingue. Ne confondez pas les outils bonus (comme une appli) et les méthodes d’espagnol (comme la formation « Je parle Espagnol pas à pas » !!). 😉  Je dis ça, je dis rien… !

10. Je pourrai m’exprimer quand je ferai moins d’erreurs. Un mythe qui fait des ravages en cours et qui en bloque plus d’un… Attention : vous parlez dans le but de communiquer et non dans le but de ne pas faire d’erreurs ! Vous ne passez pas un examen quand vous achetez votre pain… vous achetez simplement votre pain. Alors libérez-vous du mythe de « la langue sans faute », qui vous créera surtout des complexes ! 😉

Je parle Espagnol pas à pas (en 9 mois)

En tant que prof d’espagnol agrégé, je sais qu’il y a des personnes qui parleront espagnol et d’autres qui n’y arriveront pas. Ça m’attriste beaucoup mais c’est ainsi. Certains resteront bloqués par ces mythes ou manqueront d’accompagnement, et finiront par abandonner.

La formation que j’ai créée a pour but de vous donner les bases en espagnol. De vous accompagner pour dépasser vos blocages et éviter ces pièges. Je vous prends par la main et vous accompagne dans votre apprentissage (niveau débutant ou faux-débutant).

Elle sera à un prix raisonnable et surtout, elle reviendra bien moins cher qu’une inscription dans une école de langue et vous recevrez tout de même un apprentissage personnalisé. La magie du 2.0 !

Aussi, je vous offrirai une garantie « satisfait ou remboursé sous 30 jours ». Vous pourrez tester la formation pendant le premier mois et si elle ne vous convient pas, je vous rembourse aussitôt l’intégralité sur un simple mail. Je suis responsable de la qualité de la formation, pas vous ! 😉

Le but est vraiment de créer une classe virtuelle pour vous donner le souffle du groupe et l’appui du prof. Nous pourrons également nous rencontrer physiquement… (J’en reparlerai aussi !). Je ne peux donc pas l’ouvrir indéfiniment et accueillir tout le monde, malheureusement. Seulement 40 places seront proposées pour le groupe Élite, à cette même liste de 6.900 mails. Mais vous serez les premiers prévenus si vous êtes inscrits à ma newsletter mais ce sera « premier arrivé, premier servi » ! 😉

Pour ceux qui ne s’inscriront pas à la formation, vous pourrez également continuer de vous rendre sur le blog que je continuerai d’animer avec grand plaisir. La formation en 9 mois est simplement proposée à ceux qui veulent aller plus loin tout en étant accompagnés.

Vous avez une chose à faire maintenant 😉

Votre avis m’intéresse et va m’aider pour la suite de la formation : pouvez-vous me dire quelles sont vos difficultés dans l’apprentissage de l’espagnol ? Qu’est-ce qui vous gêne le plus ?

J’aimerais aussi mieux vous connaître, pouvez-vous me dire comment et pourquoi apprenez-vous l’espagnol ?

Merci de répondre dans les commentaires de l’article. Ainsi, je pourrai mieux vous connaître et savoir qui est motivé pour la préformation (gratuite) et la formation sur 9 mois ! N’hésitez pas à me dire ce que vous en attendez d’ailleurs !

Je vous répondrai très prochainement. Posez-moi toutes les questions que vous souhaitez !

Pour ceux qui ne s’inscriront pas à la formation, je vous propose tout de même de suivre cette préformation gratuite riche en informations, ainsi que l’atelier gratuit que je donnerai en ligne (la semaine prochaine). J’ai prévu de vous donner beaucoup de contenu gratuit, profitez-en !

À tout de suite dans les commentaires. J’ai simplement très hâte de vous lire à mon tour !

À méditer : « Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. » (Lao Tseu)

81 Commentaires

  1. bonjour karim
    bravo pour tes conseils continue comme ça, j’apprends la langue car mon fils vit à mMdrid et est marié à une madrilène et en plus il est papa depuis peu ,
    c’est un plaisir pour moi d’apprendre cette belle langue
    tara

  2. Bonjour Karim,

    Merci pour l’article !
    J’aimerais apprendre l’espagnol car je me rends souvent à Barcelone et qu’il m’est indispensable de parler la langue pour communiquer ( ne serait ce qu’avec mes commerçants habituels )
    Je suis depuis 1 an avec Duo lingo et j’ai suivi l’an dernier un cours d’1 h par semaine avec un professeur d’espagnol natif ( en groupe)
    Donc niveau débutant ( faux débutant) car je n’ai pas appris l’espagnol au lycée
    Je me réjouis de l’opportunité de ce cours

    Merci encore Karim

  3. Le plus difficile est d’appliquer la théorie à la pratique : mettre en lien les connaissances pour parler. C’est peut-être la conséquence d’un manque de méthode appropriée, avec des échéances à court et moyen terme, et du coup une façon « brouillon » d’apprendre.
    Pourquoi je veux apprendre l’espagnol ? Difficile à définir. Au-delà de vouloir communiquer pour voyager par exemple, c’est un ressenti profond.

  4. Nathalie dit :

    Bonjour Karim,
    Je suis très intéressée par ta formation, par contre je serai en vacances à Minorque quand les inscriptions vont s’ouvrir…J’essaierai de ne pas rater le coach. J’attends aussi de connaître son prix.
    Mon but est de parler espagnol couramment. Mes grands parents étaient espagnols et j’ai donc baigné dans cette culture que j’adore et j’ai décidé d’aller plus loin : je veux parler couramment. J’ai commencé à m’y mettre sérieusement en août. Je fais des exercices, j’écoute parler et je discute via une application, je fais mes propres leçons mais c’est dur d’avancer seule. C’est pour cela que je suis intéressée par ta formation. Par contre je ne connais pas mon niveau. Comment savoir si ta formation sera adaptée ? J’attends d’avoir le programme. Tu parles de 40 places en niveau Elites ? Peux tu en dire plus ? Que comprend le niveau élite par rapport à la formation sur 9 mois ?
    Je trouve intéressant pour avancer de pouvoir traduire des phrases ou textes du français vers l’espagnol. Difficile à mettre en place pour moi par rapport à la correction et j’ai surtout besoin d’interactivité. Voilà tout, j’attends donc ton programme et ta préformation avec impatience. Merci pour ta bonne humeur et pour tout ce que tu fais !
    Nathalie

  5. Sandrine JACQUET dit :

    Bonjour Karim,
    Je vis à mi-temps entre la Costa Blanca et la France. Au lycée, ma seconde langue était l’allemand donc je n’ai pas de bases scolaires. Avec la pratique, je « baragouine » mais j’aimerai acquérir de bonnes bases.
    J’ai commencé à suivre des cours ici en Espagne mais avec mes allers-retours fréquents en France, j’ai du stopper.
    J’ai fréquenté une appli sur téléphone mais m’en suis lassée … de plus, je n’ai plus 20 ans depuis longtemps et j’apprends plus difficilement.
    Cette formation m’intéresse. A suivre …

  6. Gonzalez dit :

    Bonjour, j’aimerai apprendre l’espagnol avec pourquoi pas votre formation en 9mois ou essayé la l’autre version. Je suis d’origine espagnol et je ne connais que quelques mots et n’arrive pas à tenir une conversation j’aimerai vraiment apprendre pour pouvoir peut être y habiter dans un futur proche.
    Merci

  7. Francoise dit :

    Bonjour Karim et merci et bravo pour tous ces outils bien utiles!
    Concernant la formation de 9 mois, est-elle destinée seulement aux débutants ou peut-on y trouver si comme moi on parle espagnol mais avec des lacunes, essentiellement de grammaire (conjugaisons…). Merci!!!

  8. Mélanie Bracconi dit :

    Bonjour Karim,

    merci beaucoup pour tes précieux conseils.

    Je veux maîtriser l’espagnol parce que j’habite en Catalogne depuis 2 ans et j’en aie vraiment marre de baragouiner, de juste me débrouiller.
    Je comprends bien quand quelqu’un me parle mais je suis vite bloquer pour répondre car j’ai beaucoup de mal avec les verbes et les conjugaisons.

    J’ai « appris » sur place en me forçant à parler et avec des livres.

    Ma fille de 3 ans et demi maîtrise parfaitement le castillan et le catalan alors que moi je rame, il est grand temps que ca change.

    Merci. Belle journée.

    A bientôt.

  9. Manny NEGRA dit :

    Bonjour,
    La raison pour laquelle j’ai besoin d’apprendre cette langue, c’est que desormais je vis en Espagne.
    Il me manque une base solide pour pouvoir communiquer avec des gens que je rencontre. J’ai tendance à leur demander s’ils parlent en anglais ou français.
    La difficulté pour moi, c’est que je manque de régulairté. J’ai commencé toute seule avec l’ASSIMILE mais c’est monotone au bout d’un moment.
    Je sais qu’il faut aussi apprendre la grammaire, mais je ne sais pas par quel bout commencer.
    Enfin, sans vouloir me trouver des excuses, comme vous pouvez le constatez par vous-même peut-être, le Catalan mélangé à l’Espagnol ne facilite pas l’apprentissage.
    Il me faudra aussi apprendre la catalan, plus tard bien sûr.
    Bonne journée.
    Manny

  10. Ola je suis Fan de l Amérique du Sud pour mes voyages et de l Espagne ou je voudrai aller passer ma retraite . Passe un mois en immersion cet été dans une famille Je me débrouille mais je suis une catastrophe niveau conjugaison car je ne connais même pas la française Donv point primordial pour moi si formation Presque le seul quo m intéresse d’ailleurs Selon la place accordée je m inscrirai …ou pas Merci pour votre site et vos explications Bon boulot

  11. SAN JUAN dit :

    Bonjour Karim

    « quelles sont vos difficultés dans l’apprentissage de l’espagnol ? Qu’est-ce qui vous gêne le plus ? »
    en quelques mots:
    > la concordance des temps
    > l’utilisation adaptée des temps; en effet il existe parfois des subtilités qui différent de l’utilisation basique des temps; ex le présent peut être utilisé pour une action future
    > le manque de vocabulaire (en dehors du basique)
    > savoir ne pas traduire mot à mot le français en espagnol

    « J’aimerais aussi mieux vous connaître, pouvez-vous me dire comment et pourquoi apprenez-vous l’espagnol »
    > j’adore l’Espagne et y vais régulièrement en vacances
    > j’apprécie leur manière de vivre
    > je me force à m’exprimer en espagnol lors de ces séjours
    > parfois même à la maison je parle espagnol avec ma famille
    > j’aide mon fils à faire ses devoirs

    Je suis très intéressé par votre offre d’abonnement de 9 mois et serai dans les starting-blocs lors de l’ouverture du « magasin » !

    Bonne journée
    Andres

  12. Ramdani Alice dit :

    Bonjour
    Je m’appelle Alice j’ai 59 ans. j’aimerai apprendre à mieux parler espagnol, mes parents sont tous les deux espagnols mais ne nous ont jamais appris à parler. Pour eux c’était leur façon de communiquer sans que les enfants comprennent. Je comprend bien l’espagnol quand on parle doucement et je me débrouille en Espagne ( nous y allons tous les ans) mais je manque beaucoup de vocabulaire et j’aimerai pouvoir parler sans chercher mes mots. Pour moi c’est juste pouvoir discuter normalement et l’écrit ne m’intéresse pas. Je trouve très bien ce que vous faites et j’ai envoyé à mon neveu et nièce vos coordonnés pour suivre vos cours eux même vivant à Barcelone depuis peu .
    Bonne journée
    Cordialement
    Alice

  13. Hola, buenas, je suis a barcelone depuis 6mois, j ai fait un curs de catala de 45h, ce pendant j aimerais progresais en espagnol que je comprend mieux que je le Parle. Mon fils de 7ans trouve moin de difficulte que moi et sa maman. Merci Karim

  14. Karim CHAIB dit :

    Je travaille pour le compte d’une SSI espagnole. L’espagnol est indispensable dans mon travail et l’evolution de ma carrière.

    Merci Karim.

  15. Hola Karim,
    Je vous suis depuis quelques mois maintenant « sans régularité je l´avoue » cependant votre blog m´aide énormément et vos conseils précieux. Tenez moi au courant pour la mise en place de votre formation qui m´intéresse fortement, je suis actuellement des cours par le biais d´espagnol facile « gratuit » par ce biais j´ai je pense maintenant un petit niveau pour commencer a parler, je vis en Espagne depuis presque 3 ans et j´ai, malgré cela, beaucoup de mal a parler, je chercher encore mes mots par manque de vocabulaire.

    Muchas gracias Karim hasta prunto,

  16. martine conan dit :

    Bonjour Karim
    J’ai 49 ans et je me suis inscrite à un cours d’espagnol à la fac depuis 2 ans. Je commence ma 3ème année. Je n’avais jamais fait d’espagnol. Actuellement je suis en B 1. Mais ça devient compliqué car il me manque le vocabulaire. Pourtant j’adore cette langue. A longueur de journée j’essaie de penser en espagnol mais les mots me manquent. En mai je suis allée une semaine en Espagne. J’ etais contente de moi car j’ai réussi à me débrouiller. Mais j’aimerais faire mieux. Je regarde également la serie vis à vis ou les infos en espagnol. J’ai plusieurs amies espagnoles autour de moi (j’habite à Bordeaux) mais je n’ose pas parler dans leur langue maternelle de peur du redicule. Voilà ma petite histoire et aimerais connaître l’astuce pour acquérir du vocabulaire.
    Bravo à vous à votre détermination
    Martine

  17. Abdelkader dit :

    Bonjour Karim,

    Pour ma part, les difficultés que je rencontre dans l’apprentissage c’est qu’il nous est rarement enseigné « l’essentiel » si je peux me permettre de dire ainsi. Effectivement, on nous fait apprendre les régles de grammaire (certes primordiales dans l’apprentissage d’une langue) mais je trouve qu’on oublie ou qu’on néglige un peu l’aspect vocabulaire des termes de tous les jours, en fait, tous ces mots qui nous permettront d’échanger tout simplement. J’ai étudié l’arabe depuis de nombreuses années, et au bout de 5 ans,je ne savais toujours pas dialoguer en arabe (car étude le grammaire en profondeur), j’ai du changer de professeur pour enfin pouvoir m’exprimer en arabe car ce dernier privilégiait le discours.

    Pourquoi et comment j’étudie l’espagnol ? Je suis passionné des langues et souhaite devenir polyglotte, j’adore plus particulièrement cette langue pour sa fluidité et j’ai des facilités compte tenu de ses « sorties » de lettres quasi-identiques à celles de la langue arabe. J’apprends du vocabulaire tous les jours, je regarde des vidéos en espagnol, je fais des exercices de grammaire, j’ai parametré mon smartphone en espagnol et enfin je prends des cours une fois par semaine avec une professeur géniale.

    voilà bon courage à toi Karim et continue de nous donner envie !

  18. Bonjour Karim
    Merci beaucoup pour tous tes articles et ton blog très complet qui redonne confiance en l’apprentissage de la langue.
    J’ai voyagé en Amérique du Sud il y a 4 ans pendant 6 mois dans 5 pays différents sans parler l’espagnol au départ (j’ai appris l’allemand et l’anglais lors de ma scolarité ). Ce voyage fut formidables et j’ai pu apprendre les différences des langues sur place et c’était génial.
    Toutefois je n’avais pas forcément les bases de grammaire même si j’ai pris des cours sur place, cela n’était pas suffisant.

    Depuis que je suis rentrée j’essaie de continuer mon apprentissage mais toute seule c’est beaucoup plus « rebarbatif » que lorsque je suis en constant échange avec les autres étrangers. Je comprends encore bien à l’oral et l’écrit mais je bloque totalement dès qu’il faut parler.. C’est pourquoi ta pré-formation et ta formation de 9 mois m’intéresse beaucoup. Pour vraiment pratiquer l’espagnol et apprendre au quotidien !

    Merci encore pour ton investissement
    très belle journée
    Sophie

  19. Ola,

    J’ai découvert votre travail il y a peu de temps, alors que je me décidais à me lancer dans l’apprentissage de l’espagnol. Cette envie a grandi en moi au fil des années et des voyages.

    Je n’ai malheureusement pas étudié l’espagnol à l’école (j’ai fait allemand en première langue !). Mais je me suis rendue compte que j’ai une véritable intuition de cette langue et j’adore çà ! Je comprends pas mal de conversations, même un peu technique mais je manque vraiment de vocabulaire et de niveau pour m’exprimer au-delà des choses très simples.

    Alors voilà, je sens comme une petite passion qui monte en moi et j’ai envie d’y aller !

    J’ai télécharger votre guide « Objectif Espagnol » et j’attends avec impatience d’aller plus loin avec la formation en 9 mois. J’espère juste que mon budget et mon emploi du temps me permettront de m’investir comme il faut pour être efficace.

    Je vis en France mais je suis actuellement en vacances en Espagne, dans les Asturies, c’est magnifique !

    Et aujourd’hui je me suis donc programmée une séance ciné à Gijón pour voir Ola de Crimenes !

    A très vite
    Sev

  20. Hola Karim,
    Pour moi, les difficultés sont essentiellement la conjugaison (surtout les temps du passé), le fait que les espagnols ont tendance à parler très vite et n’articule pas toujours il faut le dire, mais aussi le fait que je vis à Barcelone et que tout ce que je lis autour de moi, dans la rue, en faisant mes courses, est écrit en catalan. J’ai du coup tendance à confondre certains mots et surtout à ne pas les apprendre en espagnol.
    Si j’apprends l’espagnol aujourd’hui, c’est justement pour pouvoir vivre, travailler , communiquer et m’intégrer à Barcelone … le catalan ce sera pour plus tard …
    Merci pour tes bons conseils et pour tes articles encourageants !
    Hasta luego !

  21. Bonjour Karim,
    D’abord un grand merci pour ton blog que je suis chaque semaine depuis le début et qui m’a beaucoup apporté.Partant de zéro, j’ai suivi la plupart de tes conseils sauf un , capital je pense, celui de pratiquer!
    Alors je ne sais pas vraiment où j’en suis aujourd’hui. Je comprends de mieux en mieux , la télé, les films, j’essaye de lire régulièrement un article du journal espagnol.Mais je ne sais pas si je pourrais parler!
    j’apprends l’espagnol pour le fun , et pour entretenir ma mémoire car je suis retraitée.Justement , je serais intéressée par ta formation mais je ne sais pas si je pourrai me l’offrir!il n’y a pas que ma vue qui baisse!

    1. Hola Annie,
      Comme tu le dis toi-même, pratiquer est essentiel et fait partie de l’apprentissage. 😉
      Bien sûr que tu pourras parler espagnol, la seule chose est de savoir quand 😉
      Merci pour ce message enthousiaste et ton énergie,
      Un abrazo,

  22. SoBnvmvr dit :

    Bonjour Karim,

    Je souhaite apprendre l’espagnol car je pars y vivre en janvier.
    Je suis souvent parti en vacance la bas et j’ai « appris » en pratiquant cependant comme tu l’as indiqué dans cet article je ne maîtrise absolument pas l’Espagnol, je pense avoir de bonnes bases mais cela ne me suffit pas.
    J’ai quitté le cursus scolaire très jeune je me rends compte a présent que j’ai beaucoup de mal a instaurer des techniques d’apprentissage.
    Je pense que grâce à ta formation la tâche sera plus simple pour moi.

    Merci pour tous ce travail que tu partages avec nous!

    Bonne journée à toi!

    1. Michel Delise dit :

      Bonjour Karim,
      Mes connaissances grammaticales sont bonnes…mon problème est plutôt du domaine vocabulaire..mes connaissances sont assez livresques ( par mes études de philologie), je peux lire sans trop de difficultés une œuvre littéraire,bien sûr grâce au contexte.
      J’ai souvent l’impression que mon espagnol n’est pas assez authentique, car je ne maîtrise pas-loin s’en faut- le langage de tous les jours. Si je suis tenté d’ améliorer mes connaissances, c’est plus par plaisir et amour de cette langue.. Je me débrouille pas mal, mais j’aimerais être plus sûr de moi et dominer mieux la langue courante..

      Muchas gracias por tu disponibilidad.. me encanta tu entusiasmo. .
      qué comes cada día para tener tanta energía?

      1. Hola Michel !
        Gracias a ti por tu mensaje, parece que ya hablas muy bien español, por lo menos que lo lees perfectamente.
        Lo que como ?? jajajaja Gazpacho a tope !!! 😉
        Un abrazo

    2. ola,
      Superbe projet ! Quelle destination en Espagne ?
      C’est un plaisir, merci à toi pour ton retour.
      Un abrazo,

  23. Marianne Goffard dit :

    Bonjour Karim, j’apprends l’espagnol depuis un an en cours du soir à raison de 3h semaine. Je commence ma deuxième année, Je dois dire que je m’y amuse beaucoup. Je trouve que l’espagnol est une langue très agréable à entendre et à apprendre. Ma plus grosse difficulté est que je n’ai personne pour pratiquer régulièrement. Donc je lis à haute voix, je regarde la télévision espagnole, « j’essaye » de chanter les karaokés sur youtube mais je ne pense pas que cela soit assez. (je ne le fais pas tous les jours). Bien sûr je pratique un peu quand je voyage en Espagne mais c’est encore difficile même si les gens là-bas parlent avec moi lentement, c’est d’ailleurs très gentil. Malheureusement je ne sais m’y rendre qu’une fois par an pour le moment. J’apprends cette langue car je souhaite bien sûr y aller plus tard le plus souvent possible et surtout quand ma situation le permettra y vivre au moins 6 mois par an. Même si la région où je souhaite aller est fort touristique (donc anglais etc…) je pense qu’il est préférable de savoir parler la langue du pays. Avec des fautes bien sûr, mais le plus important est que je comprenne et qu’ils me comprennent. Pour le moment je dois réfléchir beaucoup quand je dois parler, je dois traduire dans ma tête. J’espère qu’un jour ce sera plus spontané. Et je veux y arriver. Et j’y crois. Je te suis depuis un bon moment maintenant même si je ne laisse pas de commentaire et je te remercie pour ton aide et toutes les astuces que tu nous donnes.

    1. Hola,
      Gracias por tu mensaje et ton retour d’expérience, qui me touche beaucoup.
      Un abrazo 😉

  24. Gabrielle dit :

    Bonjour Karim,

    Très bon article ! Je me reconnais dans cet article. Beaucoup de ces mythes trompeurs ont été les miens.

    Très bonne nouvelle pour la formation en ligne ! Je suis ravie que vous ayez songé à le proposer, car lorsque j’avais reçu l’info pour l’ouverture de votre école – n’ayant pas la possibilité de me rendre à Barcelone pour y suivre vos cours – je m’étais dit c’est dommage que votre école ne soit pas en ligne! C’est maintenant (presque) chose faite ! Et j’espère profiter de cette offre.

    Pour répondre à vos questions : 1/ mes difficultés en espagnol : la grammaire (bien sûr) les constructions de phrases, la concordance des temps 2/C’est à dire que ce qui me gêne le plus : c’est bien choisir ses mots, bien former sa phrase : construction des verbes, choix des temps, l’ordre des mots; bien définir le style : comment rapporter une opinion, comment donner son avis; bien enchaîner les mots, les idées et avoir du style (clarté, concision, rythme et variété) en somme mieux écrire en espagnol, bref tout un programme ! lol

    Je reprends l’espagnol après 8 ans sans l’avoir étudié et pratiqué. Autant dire que tout est à refaire et surtout je souhaite profiter de me préparer en amont pendant un an, avant d’entrer en 2ème année de LEA (rentrée octobre année prochaine. En effet, je suis titulaire d’un BTS et je peux accéder à la 2 ème année directement et je voudrai sincèrement éviter de repasser par la case 1ère année car en anglais j’ai un excellent niveau et je n’ai pas envie de perdre mon temps en 1ère année à reprendre toutes les matières pour une seule sur laquelle j’ai du retard à rattrapper et m’ennuyer)

    1. Hola ! En effet, il en faut pour tout le monde, pas uniquement pour les francophones de Barcelone ! 😉
      Merci pour ces réponses.
      Le programme de la formation à été envoyé ce matin, tu me diras s’il convient à tes besoins. 😉
      Un abrazo

  25. Nicaise Ruth dit :

    Buenas dias .
    Me intersa la clase de español.
    Voy a menudo en España y quiero hablar con los españoles.
    Desde hace unos meses te sigo y me encanta.
    Mi problema es que no soy buena para aprender los idiomas y ademas no soy mas joven .A pesar tengo muchos motivos.
    Gracias para todos tus postcast.

    1. Hola,
      Has redactado este mail solo ? Porque escribes muy bien 😉
      Espero que estés bien 😉
      Un abrazo

Laissez un commentaire ici :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.