Apprendre l’espagnol grâce au Día de los muertos

Apprendre l'espagnol grâce au dia de los murets

 

El día de los muertos (la fête des morts) est une des fêtes les plus importantes au Mexique. Elle a lieu le 1er et le 2 novembre, autour de la Toussaint (el día de Todos los Santos). On est très loin de l’ambiance qui règne dans la plupart des pays ce jour de célébration des morts. Au pays des Mayas et des Aztèques, célébrer les morts devient une fête, une occasion de se déguiser, de manger près des tombes, de danser et de chanter dans les cimetières… Une expérience hors du commun.

Je vous propose de voyager au Mexique pendant El día de los muertos et… d’apprendre de l’espagnol au passage !

Un peu d’histoire

Les morts sont célébrés dans de nombreux pays autour du 1er et du 2 novembre. Chacun, en fonction de sa culture, rend hommage à sa manière aux défunts. Au Mexique, célébrer les morts est une tradition qui remonte à plus de 3000 ans, à l’époque des civilisations mésoaméricaines.

Par exemple, avant la conquête du Nouveau Monde, les Aztèques avaient l’habitude de faire une fête pour les enfants défunts (Miccaihuitontli) et une autre pour les adultes (Hueymiccalhuitl). Il s’agit d’une caractéristique que l’on retrouve, aujourd’hui, pendant el día de los muertos. Toutefois, il ne semble pas qu’elles étaient célébrées à la même période de l’année.

Après la colonisation espagnole, ces fêtes ont connu des modifications mais ont perduré. Diego Durán, un missionnaire dominicain et historien espagnol du XIVe siècle, a témoigné des fêtes célébrées pour les morts pendant lesquelles on offrait de la monnaie, du cacao, des oiseaux ou encore des fruits. Certaines fêtes étaient dédiées aux enfants, et d’autres aux adultes. L’arrivée des Espagnols a modifié à nouveau ces fêtes qui ont évolué pour donner aujourd’hui el día de los muertos.

Calavera de azúcar

Il se passe quoi pendant la fête des morts ?

La fête commence le 31 octobre et est consacrée aux « angelitos ». Des autels leur sont dédiés et les mexicains se retrouvent autour d’un goûter sucré vers 19h. Vous pouvez alors déguster de délicieuses « Calaveras de azúcar » (têtes de mort en sucre). Elles sont proposées tout le long de la fête dans les marchés traditionnels appelés « Todos Santos » ou dans des centres commerciaux.

Le 1er novembre, un petit-déjeuner est également offert aux angelitos, puis des ofrendas (offrandes) sont déposées pour les défunts adultes. On offre des fleurs blanches et des cierges aux enfants décédés avant d’avoir été baptisés, et des jouets aux autres. Les offrandes sont faites dans chaque maison autour d’altares (autels), généralement placés dans les chambres des défunts. On écrit le nom des défunts sur le front des têtes de morts sucrées que l’on déguste ensuite. Vous pouvez également trouver « el pan de muerto ».

Le 2 novembre, on se rend au cimetière pour faire la fête ! On est bien loin de l’ambiance de recueillement en silence qui a d’habitude lieu ce jour, dans d’autres pays. Au Mexique, ce jour est festif, l’occasion de se retrouver pour partager de la nourriture, danser et chanter. On célèbre donc le jour des disparus par la fête et en nettoyant et décorant les tombes, notamment de fleurs de Cempasúchil (roses d’Inde) et des tournesols.

Un altar

Vocabulario del Día de los muertos

  • La calavera : la tête de mort
  • Un cráneo : un crâne
  • La ofrenda : l’offrande
  • Una cruz : une croix
  • Las flores : les fleurs
  • Un altar : un autel
  • Los aztecas : les aztèques
  • Los angelitos : les angelots
  • Los muertos : les morts
  • Los difuntos : les défunts
  • La muerte : la mort
  • El ritual : le rituel
  • La tumba : la tombe

Promis, la prochaine liste de vocabulaire sera moins… funeste !!!

 

¡A practicar!

Pour plonger dans l’ambiance de la fête des morts mexicaine, je vous propose ce magnifique court-métrage. Regardez-le attentivement et vous pouvez ensuite compléter la fiche ci-dessous ¡en español!

 

Voici la fiche à compléter. Vous trouverez les réponses sur la deuxième feuille. ¡ANIMO!

 

Connaissiez-vous la fêtes des morts ? Y avez-vous déjà assisté ?

J’attends vos impressions en commentaire !!

 

Share Button

11 Comments

  1. Dominique dit :

    Bonjour Karim, merci pour cette merveilleuse histoire que je ne connaissais pas ainsi que cette jolie vidéo. J’ai eu le plaisir de la regarder avec ma petite fille qui va s’inscrire à l’université de valencia où je vis depuis 2 ans 1/2.
    Je continue de te suivre car ça m’apporte beaucoup.
    Besos

    1. Hola Dominique,
      C’est moi qui te remercie pour ce beau témoignage. Je suis content que cette vidéo te touche comme elle m’a moi-même touché.
      Apprendre une langue c’est important, s’enrichir culturellement grâce à celle-ci encore plus. J’aime beaucoup l’idée que célébrer les personnes disparues ne doit pas nécessairement se faire dans la tristesse. 😉
      Bon courage à ta fille pour son année universitaire,
      Un fuerte abrazo,

  2. jonathan massias dit :

    Hola karim

    J’ai beaucoup aimé cette petite vidéo, le debut est triste et le reste est festif, je trouve que c’est rendre un très bel hommage aux “difuntos” je cromprends mieux maintenant pourquoi on voit parfois des cranes mexicains assez colorés 🙂

    Merci a vous

  3. Muy buen articulo, pero te olvidaste de hablar de la Catrina ( nuestra “Faucheuse”) que fue creada por Jose Guadalupe Posada y populaeizada por Diego Riviera ( marido de Frida Kahlo).
    Simbolo de la muerte, la Catrina nos invita a disfrutar de la vida.

    1. Siiiiii, es verdad. Gracias por recordármelo y por compartirlo con los lectores. 😉
      Un abrazo

  4. Tola Nazaire dit :

    Hola Karim!Merci de nous enrichir.Que Dieu vous bénisse !

  5. très joli dessin animé très instructif.
    Quelle différence avec la tristesse de la toussaint chez nous, halloween chez les méricains et maintenant chez nous.
    je préfère la fête mexicaine..
    j’aurai juste voulu savoir si le jeu de la Pinata se fait souvent ou s’il ne se déroule qu’à la fête des morts.
    j’ai juste regretté que l’on ne pouvait écrire ses réponses à la suite des questions, mais je pense que cela doit être trop dur informatiquement

    1. Hola Patrick,
      Oui, la feuille d’exercice était à imprimer et à faire chez soi. Je suis justement sur un logiciel pour pouvoir créer des exercices en ligne. Ça viendra !! 😉
      Concernant la Piñata, il s’agit d’un jeu pour les enfants qui ne se fait pas qu’à la fête des morts, mais à chaque occasion pour les enfants (pour leur anniversaire, par exemple). C’est un jeu qui s’exporte beaucoup en ce moment, on en retrouve beaucoup aux Etats-Unis et maintenant à Paris !
      Un abrazo,

  6. Pastre Marie-Josèphe dit :

    Dessin animé très beau ,plein d’enseignements . J’ai beaucoup aimé ce reportage ,quelles belles façons de fêter les morts .

    Merci Karim .

    1. Hola Marie-Josèphe !!

      100 % de acuerdo contigo. Una manera muy atípica de celebrar a los difuntos y, creo, también muy benéfica para los vivos 😉

      Un abrazo

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *