Comment apprendre du vocabulaire sans l’oublier ? Mes astuces perso 

voc petite fille

 

Je dois vous avouer mon point faible en espagnol : LE VOCABULAIRE ! À la fac, j’avais vraiment l’impression que, par rapport à mes amis, le vocabulaire ne m’aimait pas. Quelques jours après un cours de traduction, j’avais l’impression d’avoir déjà tout oublié. Ce « handicap » ne m’a pourtant pas empêché d’apprendre l’espagnol, de devenir prof et de vivre aujourd’hui en Espagne sans rencontrer de problème au moment de communiquer.

La solution ? Mettre en place des tactiques pour apprendre le vocabulaire. Je vais vous expliquer les astuces que j’ai dû mettre en place pour arriver à ce résultat et enfin apprendre efficacement l’espagnol sans l’oublier…

Je vous recommande de lire tous les conseils et de vous approprier ceux qui vous conviennent le mieux, suivant votre personnalité et votre façon de travailler. Prenez de la distance avec mes astuces et n’hésitez pas à innover !

 

Que signifie apprendre un mot ?

Avant de vous donner mes astuces, sachez simplement qu’on n’apprend pas simplement un mot, mais on tente de maîtriser ses quatre facettes. En effet, apprendre un mot, c’est mémoriser :

  • sa signification : c’est-à-dire le sens. C’est la première chose à laquelle on pense. Attention, pour apprendre le sens, vous n’êtes pas obligés de passer par le français ou une autre langue. Vous pouvez aussi l’associer à une image, une sensation, une odeur, un souvenir… Ce n’est pas toujours évident, mais cela vous évitera de ne pas tomber dans la traduction littérale. De plus, certains mots peuvent ne pas avoir réellement d’équivalent en français, nous en verrons une liste dans un article prochainement.
  • son orthographe : dans ce cas, c’est comme pour notre langue maternelle. Savoir prononcer une phrase mais l’écrire remplie de fautes… C’est pas top. Toutefois, si vous devez apprendre rapidement la langue, cet aspect peut être – temporairement – secondaire.
  • sa prononciation : c’est un aspect important qui permettra à certains d’entre vous de dévorer des listes de vocabulaire. Certains ont besoin de voir un mot écrit pour l’apprendre (mémoire visuelle), d’autres le retiennent plus facilement en l’écoutant (mémoire auditive). Pour ces derniers, focalisez-vous sur ce point fort pour apprendre plus rapidement. Pour les autres, n’oubliez pas que la prononciation est essentielle, ne la négligez pas.
  • son utilisation : cela ne concerne pas tous les mots, mais certains ont une utilisation particulière, il peut être alors utile de les apprendre en contexte (c’est le cas du verbe gustar/aimer, par exemple, sur lequel nous reviendrons)

 

LA LISTE DE VOCABULAIRE : APPRENEZ À VOUS EN SERVIR

Pour l’avoir pratiquée, je peux vous dire que la liste de vocabulaire reste un classique pour apprendre du vocabulaire. Par contre, mal utilisée, elle peut se révéler être complètement inutile. 

 

Créer ses propres listes de vocabulaire

Il existe de nombreux livres de vocabulaire. Ils peuvent être utiles pour vous aider à constituer des listes lorsque vous approfondissez vos connaissances dans une langue, mais dans un premier temps ils ne sont pas nécessaires.

Je vous conseille de créer vos propres listes de vocabulaire et de personnaliser les titres. Par exemple, vous pouvez donner comme titre « Voyage à Séville » et y mettre tout le vocabulaire que vous avez appris pendant votre séjour. Ou encore « Film Volver entre amis », « Lecture de poèmes de Lorca », « Travail sur le Quichotte ». En rappelant les conditions d’apprentissage des mots et en les chargeant émotionnellement de souvenirs, vous verrez que vous les retiendrez plus rapidement.

 

Créer des listes utiles

Vous pouvez également créer des listes utiles, comme celle des faux-amis dans laquelles vous réunissez tous les traîtres pour mieux les maîtriser. Ou encore la liste des mots difficiles à écrire, enfermez tous les chieurs orthographiques dans une liste pour mieux les mater !

 

Ne rangez jamais définitivement une liste

La réactivation du vocabulaire appris est très importante. On appelle aussi cela la répétition espacée. Lorsque vous pensez maîtriser une liste, reprenez-la une semaine plus tard, pour ne pas oublier, puis un mois après, puis deux… Vous verrez que certains mots auront été oubliés, ce n’est pas grave, le but était de réactualiser vos connaissances. Cela vous mettra également en confiance car vous verrez que de nombreux mots que vous ne connaissiez pas il y a quelques semaines sont maintenant acquis.

 

Lire votre liste avant d’aller vous coucher

À l’université, et notamment les années de concours, j’ai dû apprendre beaucoup de vocabulaire. Je peux vous dire que d’apprendre – ou de réviser / réactualiser – une liste de vocabulaire juste avant d’aller se coucher, ou une fois dans le lit, est une solution miracle !
En y passant seulement quelques instants, vous vous souviendrez de la plupart des mots le lendemain.

D’ailleurs, n’apprenez pas de vocabulaire quand vous manquez de sommeil ou quand vous êtes épuisés. Vous vous épuiserez davantage et vous ne serez pas efficace. Vous vous ferez simplement souffrir tout en perdant votre temps… sympa comme perspectives !
Apprendre du vocabulaire quand on est reposés et quand on ne manque pas de sommeil est important. Expérience vécue. 😉

 

SORTEZ AUSSI DES LISTES DE VOCABULAIRE

Il est vrai qu’elles sont efficaces pour apprendre des mots nouveaux (si elles sont bien maîtrisées), mais elles ont leurs limites et n’ont pas le monopole de l’apprentissage du vocabulaire, bien au contraire ! Diversifiez votre apprentissage pour gagner en efficacité…

 

Une alternative : les images

Il est possible de vous fournir (sur internet ou en librairie) des listes visuelles. Elles correspondent à des tableaux créés pour faciliter l’apprentissage. Je m’en suis surtout servi quand je me suis mis à apprendre le catalan pour le vocabulaire basique. C’était très efficace. N’hésitez pas à créer ces tableaux vous-mêmes ou à utiliser des images que vous aimez en y fléchant le vocabulaire.

Un nouveau mot ? Je m’arrête dessus

Il est important de réellement s’arrêter sur un mot, de se l’approprier si on ne veut pas l’oublier. Il ne faut pas juste le gober et passer à la suite. Prenez votre temps, lisez la traduction (pas obligatoire), prenez le temps de lire la définition en espagnol, renseignez-vous sur l’origine du mot, sur ses ressemblances avec des mots français ou autre… Apprenez à réellement connaître le mot avant de l’apprendre. Il restera en mémoire.

 

Rendez l’apprentissage ludique !

N’hésitez pas à trouver des manières ludiques pour apprendre le vocabulaire, de sortir des listes de vocabulaire. Dans ce cas-là, chacun trouvera des jeux en fonction de sa personnalité et de ses nécessités. Personnellement, je me souviens avoir mis des post-it sur tous les meubles et objets de mon appartement pour apprendre à les nommer en espagnol. Mon lieu de vie était devenu assez coloré et j’étais devenu incollable sur l’univers domestique !

Autres tactiques : faîtes un taboo ou un scrabble en espagnol ! Ou même un loup garou entre amis, mais interdiction de parler français !

Ou racontez une histoire avec une liste de 5 mots imposés, récemment appris.

Apprendre en chantant…

Un autre moyen de réutiliser le vocabulaire est de chanter, du moins d’écouter des chansons si vous n’aimez pas ça, et de les lire à haute voix. Là aussi, il ne faut pas simplement écouter la chanson et passer à la suite… Arrêtez-vous sur la chanson, traduisez-la, chantez-la, allez voir le clip, écoutez-la à nouveau, écoutez-la le lendemain…

 

Apprendre en bougeant…

Il s’agit d’apprendre un geste et non une traduction ni une image.

Par exemple, je me souviens qu’à l’université, un professeur avait écrasé son poing dans sa main ouverte en répétant plusieurs fois ce geste pour expliquer le mot machacar, qui signifie écraser, mais aussi rabâcher, répéter pour que cela rentre… Je ne me souviens jamais spontanément comment traduire ce mot en français, mais je sais exactement ce qu’il veut dire et je l’utilise souvent en espagnol. N’hésitez pas à retenir des mouvements.

 

Enfin, apprenez de manière passive

Le vocabulaire peut être isolé pour être appris. On agit donc activement dans l’apprentissage. Mais on peut aussi s’imprégner de manière passive. La solution ? Simulez l’immersion linguistique (nous y reviendrons dans un prochain article). Regardez un maximum de films et de séries en espagnol, mettez-vous à lire en espagnol (même des articles ou des contes simples), écoutez la radio, pratiquez la langue un maximum, chantez du Shakira !!… C’est vraiment important (pas Shakira, de pratiquer). Apprendre un maximum de mots sans les recroiser par écrit ou oralement est vain. Comme nous l’avons vu, il est important de se forcer à réutiliser les mots, mais ils doivent aussi revenir à vous. Ne négligez pas cet aspect.

 

Voici donc la liste des astuces que j’ai mises au point tout au long de mon apprentissage de l’espagnol. Lesquelles vous ont semblés les plus utiles ? Pensez-vous les adopter ? En avez-vous des différentes ?

 

J’attends vos commentaires avec impatience !

 

Share Button

25 Comments

  1. Etant étudiante en L2 LEA anglais-espagnol, je trouve ton site très intéressant! J’en attends particulièrement de la partie “Culture G”!
    Question hors-sujet, mais j’aimerais réaliser mon stage de LEA, en mai prochain, à Barcelone, aurais-tu des conseils pour y trouver un stage en tant que français?
    ¡Gracias de antemano!

    1. Karim Joutet dit :

      Bonsoir Élise,
      Merci pour ce commentaire ! Je t’avoue que j’attends également moi-même beaucoup de la partie “Culture G” ! Je vais pouvoir y aborder des sujets divers importants pour comprendre le monde hispanophone.
      Concernant ton stage à Barcelone, cela tombe bien, j’y vis ! Peux-tu m’écrire à cette adresse et m’expliquer ton projet en détail ? Le cherches-tu seule ou à travers ton université ? Dans quel domaine ? On ne sait jamais…
      Un saludo,

  2. Bonsoir Karim,
    je découvre ton site avec beaucoup de plaisir.
    Merci pour les différents astuces que je ne manquerai pas d’appliquer.
    Un saludo

    1. Karim Joutet dit :

      Bonsoir,
      Merci pour ton message, ça donne de l’énergie pour continuer ! J’espère que les prochains articles te seront autant utiles !
      Un saludo !

  3. Christophe dit :

    Après avoir lu tes conseils, je me dis qu’il n’y a pas de raison que je ne partage ma technique pour améliorer mon vocabulaire.
    Je regarde sur YouTube ou en replay, l’émission espagnole “pasapalabra”, équivalent du jeu “mot de passe”. Un jeu avec du vocabulaire, en espagnol, que demander de plus ?!

    1. Karim Joutet dit :

      Bonsoir Christophe,

      Tu as tout à fait raison, ce blog est fait pour cela : partager son expérience ! Les commentaires sont tout aussi importants que l’article.
      D’ailleurs, je ne connaissais pas cette émission espagnole, j’y jetterai un coup d’oeil avec plaisir. Merci pour le tuyau ! 😉

  4. Chrystel C dit :

    Hola

    Sympa ces astuces Karim

    Mon truc à moi et qui m’a motivée dans l’apprentissage ce sont les chansons de Mecano que j’ai découvert au lycée. Depuis j’ai élargi à d’autres chanteurs mais c’est en principe par la musique que j’apprends de nouveaux mots.

    Autre astuce, fonctionner à l’instinct c’est à dire retenir les expressions ou tournures de phrase sans chercher à en comprendre la règle grammaticale qui se cache dessous.

    Pasapalabra est en effet une excellente émission pour enrichir son vocabulaire mais il faut avoir un bon niveau de base pour comprendre ne serait-ce que les définitions.
    C’est un peu comme si un étranger qui débuterait en français regardait Question pour un Champion

    Saludos y gracias por tu blog.
    Qué sigas con este ánimo 🙂
    Chrystel

    1. Les chansons de Mecano !! Elles m’ont aussi aider à apprendre l’espagnol ! Elle a dû en aider d’autres !!

      Merci pour ces astuces au nom des autres lecteurs. Les chansons aident vraiment à apprendre, tout en s’amusant.

      Gracias a ti por tu mensaje, hasta pronto espero ! 😉

  5. Mireille Lafrance dit :

    Bonjour Karim,
    J’apprends l’espagnol depuis plusieurs années, à raison de deux heures par semaines, ici en banlieue de Montréal. Je fais aussi une liste des mots que j’apprends à chaque année. À la fin de l’année je révise ma liste et retire les mots que je maîtrise. Ma liste est donc continuellement en changement et le plaisir, comme avec les post-it, c’est de les retirer.
    Merci et ne lâche-pas, j’aime beaucoup tes trucs et astuces.
    Mireille

    1. Hola Mireille,

      C’est une excellente manière de faire ! Bravo !
      Tu la révises de temps en temps ou seulement une fois par an ? Le mieux serait de le faire régulièrement, en laissant un peu plus de temps entre chaque révision.

      Merci beaucoup pour ce retour, ça donne plein d’énergie pour continuer ! Gracias !! 😉

  6. J’ai commencé l’espagnol il y a 5 mois et je suis en A2.
    J’avais commencé à faire une liste de vocabulaire. Mais je comprends maintenant pourquoi je ne l’utilise plus : c’est une liste sur un tableau excel… Du coup effectivement, au bout d’un moment je me suis retrouvée avec une liste de plusieurs centaine de mots, classés par ordre alphabétique… Aucun intérêt. Je vais m’atteler à refaire des listes “de circonstance”.

    Pour le vocabulaire, je lis beaucoup : actualités, romans (j’en suis à mon troisième roman… Et même si je lis évidemment plus lentement qu’en français et qu’il y a des moments où je ” ressens” le sens plus que je ne le comprends, je trouve que c’est un bon moyen d’apprendre des expressions et des tournures de phrases !

    Et sinon Pasapalabra, oui ! J’avais trouvé ça pas mal aussi…

    1. Chrystel C dit :

      Le problème avec pasapalabra c’est que le temps que tu comprennes la définition, le candidat a déjà répondu Lol!

    2. Hola Zohra,

      Tout à fait d’accord, faire une énorme liste de mots qui n’évolue jamais et dont les mots ne sont pas classés n’est pas très efficace… Faire plusieurs listes avec des thèmes personnalisés est beaucoup plus efficace. J’attends ton retour sur votre nouvelle méthode !

      Excellente initiative de lire pour apprendre du vocabulaire, c’est tellement efficace ! Et pas seulement pour le vocabulaire…

      El pasabalabra es una buena idea también… Pero, por cierto Chrystel, super difícil ! 😉

      Un saludo !!!

  7. Van gysel veronique dit :

    Je prends note et je vais essayer la liste !!!!Un saludô

    1. Excellente initiative !! Ça devrait porter ses fruits rapidement.
      Bon courage 😉
      Saludos

  8. Dominique dit :

    Bonjour Karim, je te remercie pour ton initiative de nous aider à apprendre l’espagnol. Je vis à Valencia depuis un peu plus de 2 ans mais j’ai vraiment beaucoup de mal à apprendre. Depuis septembre je vais régulièrement en cours 3h par semaine mais ton mail hebdomadaire m’aide énormément. Le soucis pour moi et d’être entourée de français alors que j’ai la chance de vivre avec mon fils de 36 ans qui essaie de me convaincre depuis le début que le mieux serait de parler espagnol entre nous à la maison et de mettre des post-it partout comme tu nous le suggères également. Je me rends compte en allant dans les commerces que je progresse car on me c comprend et on ne me fait plus répéter. Mais le plus dur pour moi reste comme beaucoup les conjugaisons et rouler les R. Je pense que ça finira par venir.
    J’ai hâte de recevoir ton e-book qui ne me quittera pas sur la plage cet été.
    Encore merci, un saludos.

    1. Hola Dominique,
      Je pense qu’il faut que tu écoutes les conseils de ton fils !!! 😉 Si vous pouvez parler espagnol, allez-y !
      Pour les conjugaisons et la prononciation, ça va venir. J’essaye de publier souvent sur la question car c’est un sujet qui revient souvent. Mais pas de pression. Suis un maximum mes conseils et petit à petit, cela viendra. Comme je dis souvent, pas à pas !

      Un abrazo

  9. Bonjour,
    C’est très sympa de nous faire partager vos trucs !
    Je retiens déjà “machacar” ..
    Le lire est assez aisé mais de la comprendre, surtout que les Espagnols parlent tellement vite… avec comme en France des accents différents. Mais leur vitesse d’élocution me laisse perplexe. Eux si cool, si tranquila, complètement paradoxal.
    Merci encore
    Co

  10. Merci beaucoup pour cette description assez complète des différentes manières de procéder pour acquérir du vocabulaire.
    Comme je débute en espagnol, pourriez-vous me conseiller (niveau A2) deux vidéos d’apprentissage pour démarrer sans trop de prise de tête (pas Pasapalabra apparemment :-D. D’avance un tout grand merci.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *